Bolloré

Le puzzle de l’empire

par Martine Orange

Vincent Bolloré se serait sans doute passé de cette nouvelle controverse. Il avait déjà censuré il y a quelques mois un article du Monde sur les violences policières dans son quotidien gratuit Direct matin, dans lequel Le Monde est actionnaire à 30%. Il vient de récidiver à la fin du mois de janvier 2009, comme l'a dévoilé Rue 89, en interdisant à la dernière minute la publication d'un article sur les méthodes assez curieuses de la RATP pour pister les clients grâce à la carte Navigo. C'est le type même de polémique qui agace le financier. Quoi qu'il en dise, il est très sensible à son image.

La mainmise sur l’Afrique

par Martine Orange

Vincent Bolloré aime l'Afrique. Il ne s'y rend pas souvent : une à deux fois par an seulement. Mais à chaque déplacement, il ne manque pas de répéter dans la presse africaine son attachement durable au continent africain, sa croyance profonde dans son développement . « La Corée du XXIe siècle », a-t-il même prédit. Au-delà des convictions, il y a aussi les intérêts économiques. Une grande partie de la richesse du groupe Bolloré provient de l'Afrique. Récupérant des morceaux entiers de l'empire colonial délaissé par les Français, il s'est bâti un royaume.

Les “petites caisses” du Luxembourg

par Martine Orange

Vincent Bolloré l'a toujours affirmé : il a deux métiers. Le premier, c'est celui d'industriel qu'il exerce depuis qu'il a repris l'entreprise papetière familiale en 1981. Le second, c'est celui de financier. Il le préfère de loin au premier. Il est vrai qu'il y excelle. Il est capable de mener des Blitzkrieg boursiers qui étonnent et terrorisent ses pairs. Même si la crise, en ce moment, paralyse un peu ses initiatives.

Dans les brouillards du Liechtenstein

par Martine Orange

L'épisode a été oublié, tant les événements financiers se sont précipités. Il date pourtant d'un an tout juste.

A la recherche de l’héritage perdu

par Martine Orange

La cause semble presque désespérée. Depuis 1996, Micheline de Rivaud, fille du comte René de Rivaud et cousine de Jean de Beaumont, cherche à retrouver une partie de l'héritage de son père, un des quatre fondateurs du groupe, décédé en 1971. A l'époque, la part de son père est officiellement estimée à 2,4 millions de francs et Micheline en reçoit sa quote-part, 803 000 francs.

voir également

L'âge heureux Une escalade dangereuse
afrique · tolstoï · fauves · abd-el krim · rené dreyfus · sabine sigaud
#38
1925-09
0 €
Multitudes Chronopolitiques
politique · europe · afrique · politiques publiques · mozambique · art brut contemporain
#69
2018-01
12 €
afrique · robot · bibliothèque · youtube · marionnette · pompidou-metz
#5
2017-06
6,99 €