PJ Harvey

Eurocrunk VS Grime

by François Rohmer

Au risque de froisser les b-boys et les breakers en tout genre, on fustige régulièrement le hip-hop pour sa difficulté à le danser en club. Pourtant, de l’eurocrunk au grime, on trouve bien des descendants du hip-hop sur nos dancefloors. Présentation des combattants et bataille de mauvais esprit.

Des chaussons à la pointe

by Ottavia Pelemoine

Revenues sur le devant de la scène mode à l’ère du slim et du sac oversized, les ballerines ont derrières elles une longue histoire. Apparues au XIXe, elles entreront dans la légende grâce à des doigts habiles dans une chambre de bonne de l’avenue de l’Opéra, toujours indissociables d’une marque : Repetto

Tron, tempête sous un casque

by Anaïs Giroux

Le moment tant attendu par tous les geeks du monde est enfin arrivé : la suite de Tron, film de science-fiction culte des années 80, sort enfin dans les salles obscures. Préparez votre combinaison lumineuse et votre lightcycle pour une course endiablée au cœur de la machine.

Metronomy

by Sébastien Jenvrin · illustrations: Priscila Ribeiro

Après moult mutations, passant de projet solo à un trio pour se présenter aujourd’hui sous la forme d’un quartet, Metronomy signe son grand retour avec un troisième opus intitulé The English Riviera. Dès le printemps prochain, vous pourrez ainsi gigoter à nouveau sur les tubes électro-pop fomentés par la tête pensante : Joseph Mount. En attendant, on a questionné l’Anglais installé à Paris en matière de mode.

Julia Stone, douce amère

by Ottavia Pelemoine · illustrations: Luc Valigny

Après quatre ans passés à distiller ses sérénades folk au côté de son frère Angus et deux albums sublimes à côté desquels vous n'avez pu passer, la belle Julia Stone prend une envolée solo réussie avec The Memory Machine.

Lacoste L!ve Forever

by Ottavia Pelemoine

La marque au crocodile semble bien décidée à rajeunir son image : après la ligne Red! dédiée à l’homme, sortie l’année dernière, c’est avec L!ve que Lacoste se tourne vers un public plus jeune, trendy et chic l’air de rien.

Anna Calvi, honest girl

by Guillaume Cohonner · illustrations: Julia Champeau

Il ne faut pas se fier aux apparences. Au premier abord, la jeune Anna Calvi vous paraîtra la plus timide et la plus fragile chanteuse venue d’Albion. Et pourtant, à l’écoute de son premier album, on ne peut que rester bouche bée devant autant de puissance vocale et de maturité musicale. Sublimant ses sentiments grâce à un savant mélange de rock, de flamenco et d’un songwriting exacerbé, Anna Calvi révèle un talent évident et un univers bien à elle fait de romantisme, de douleurs et de rédemptions. Ses mentors, Nick Cave et Brian Eno, ne s’y sont pas trompés. Nous non plus. Rencontre avec une jeune anglaise souvent réservée mais criante d’honnêteté.

PJ Harvey, human writes

by Guillaume Cohonner · illustrations: Taki Bibelas

Artiste protéiforme par excellence, PJ Harvey a toujours su se renouveler. Souvent là où l’on ne l’attend pas, Polly Jean prouve avec son huitième album qu’elle n’a rien perdu de son inspiration. Délaissant l’intimité tout en piano de White Chalk, elle s’attaque avec Let’s England Shake à la politique, notamment celle de son pays. Si la musique n’est pas en reste, elle a choisi de privilégier l’importance des textes. Toujours accompagnée du fidèle John Parish, elle signe aussi des compositions profondes et résolument humanistes. Nous sommes allés la rencontrer à Londres pour tâcher d’en savoir un peu plus.

Crystal Fighters - A vos basques !

by Jos Danjean · illustrations: Alexandre Brunet

La dernière sensation venue d’outre-Manche se nomme Crystal Fighters. Entre ethno-pop et électro d’obédience plutôt minimale, Sebastian, Gilbert et Graham flanqués de leur acolytes féminines Mimi et Laure ont la particularité d’incorporer des instruments d’origine basque à leurs compositions mâtinées de synthétiseur. Les voix, elles, sont traitées ici comme un instrument à part entière. S’agit-il d’une nouvelle tendance qu’on oubliera vite ou bien tout bonnement l’avènement d’un groupe qui fera date ? Difficile de faire des pronostics…

Hercules and love affair : Music power !

by Joss Danjean · illustrations: Antonin Guidicci

En mars 2008, le projet du DJ newyorkais Andrew Butler intitulé, de manière énigmatique, Hercules and Love Affair, faisait sensation avec son revival disco house. Deux ans plus tard et l’effet de surprise émoussé, on retrouve Andy et ses acolytes pour un deuxième album, creusant le même sillon, avec classe et pugnacité. Rencontre avec Andy, l’âme du projet.

Smith Westerns, the kids are alright

by Guillaume Cohoner · illustrations: Luc Valigny

S’il y a un album guetté par toute la blogosphère indie rock en ce début d’année, c’est bien celui de Smith Westerns. Après un premier LP suivi d’une tournée avec Girls, ces gamins de Chicago (à peine la vingtaine) s’apprêtent à exploser en 2011. Après la sortie d’un single fort prometteur, on a voulu en savoir plus sur ces petits génies flanqués d’une coolitude absolue. Rencontre avec le chanteur guitariste Cullen Omori.

Transes identitaires

by Florent Oumehdi

Qu’est-ce qui rapproche le pogo du kuduro, le breakdance du disco ou de la tecktonik ? Vous ne voyez pas ? Tous sont à la fois danse, musique et look vestimentaire. Tous ont poussé les signes distinctifs de reconnaissance jusqu’à ce triptyque magique. Tous ont su se développer suivant ces trois vecteurs directionnels, aujourd’hui devenus des concepts globaux.

The Dark Cygne of the Moon

by Ottavia Pelemoine

Black Swan, le nouveau chef d’oeuvre de Darren Aronofsky, nous emmène au pays des ballerines, terre peuplée de créatures monstrueuses, où les apparences trompeuses et l’obsession de la perfection peuvent mener au pire.

Adele, l’âge des possibles

by Joss Danjean · illustrations: François Coquerel

Une autre voix, tout droit venue de Londres, en la personne de la jeune Adele Laurie Blue Adkins. Après le raz de marée de son premier album 19 – émaillé de perles comme « Chasing Pavements » ou « Hometown Glory » –, son deuxième opus s’intitule, aussi sobrement, 21. On la retrouve donc presque 3 ans plus tard, avec un disque aux accents pop, rockabilly, blues et bien sûr soul, après avoir écumé toutes les scènes européennes et ému les foules avec son timbre si particulier et sa désarmante sincérité…

Medi : Los Angeles Heat

by Guillaume Cohonner · illustrations: Benni Valsson

Déjà repéré à la batterie aux côtés de Charlie Winston, Medi se lance dans une carrière solo avec un premier album, You Got Me (Moving) . Pour cela, il est parti enregistrer à Los Angeles avec Tony Berg (découvreur de Beck, rien que ça). Résultat : You Got Me (Moving) est un disque de shiny pop où l’on croise la Motown, les Beach Boys ou encore les Beatles. Avec ce premier fait d’armes, ce jeune trentenaire impressionne de maîtrise et de talent. Rencontre.

related issues

Novo Numéro 13
black swan · anna calvi · chez.kito.kat · festival passages · christian gattinoni · festival kill your pop
#13
2011-03
0 €
Novo Numéro 17
serge bozon · wim vandekeybus · anna calvi · theo hakola · catherine bizern · patricia mazuy
#17
2011-11
0 €
Berlin Poche Numéro 60
anna calvi · wes anderson · christine and the queens · bonobo · mighty oaks · phantasy
#60
2014-03
2 €