Inséparation

IA Mamamouchi

par Yann Moulier Boutang, Ariel Kyrou

Pour en finir avec le Bourgeois numérique

Qui sont les “victimes ” du quartier La Chapelle ?

par Catherine Deschamps

Les données statistiques françaises montrent sans ambiguïté que les violences contre les femmes sont majoritairement commises par des proches dans la sphère privée. Pourtant, un dispositif complexe de contrôle spatial de genre tend à convaincre les femmes que les espaces extérieurs sont risqués, et parallèlement conforte les hommes dans leur sentiment que ces mêmes espaces sont « naturellement » les leurs, alors qu’ils y courent plus de risques d’une atteinte à leur intégrité physique (Deschamps, 2011).

Habiter l’inséparation

par Dominique Quessada, Yves Citton

Nous avons vécu longtemps dans la conviction que le monde était fondé sur la séparation : le réel serait un agrégat de substances séparées les unes des autres, et le monde, la gigantesque addition, l’infinie cohabitation, au mieux coalescente, de ces substances. Notre culture, depuis sa structure la plus générale jusqu’aux résultats qu’elle a produits, était toute entière fondée sur le développement de cette hypothèse – ou plus exactement de cet acte de foi. Même lorsque les penseurs les plus avancés parlent du besoin de « composer » un monde commun, ils paraissent admettre implicitement que ce monde est fait d’entités originellement séparées, qu’il nous appartient de faire tenir ensemble.

Logique de la frontière

par Tristan Garcia

À propos de ce qui est séparé et de ce qui ne l’est pas, les discussions finissent toujours par porter sur le concept de frontière.

Inséparer

par Bernard Aspe

La maladie du diagnostic, contre laquelle Karl Kraus nous mettait en garde il y a bien longtemps, est peut-être désormais la chose du monde la mieux partagée. Ce monde qui va vite, et même, nous dit-on, qui tend sans cesse à accélérer, suscite toujours plus le besoin d’en saisir quelque chose, et de s’y repérer.

Résurgence holocénique contre plantation anthropocénique

par Anna Tsing

La « soutenabilité » est le rêve de transmettre une terre habitable aux générations futures, humaines et non-humaines1. Mais le terme est également employé pour dissimuler des pratiques destructrices, et cette utilisation est si répandue que le mot me fait la plupart du temps à la fois rire et pleurer. Pourtant, il y a des raisons de rêver, d’objecter, et de se battre pour des alternatives. Dans cet article, plutôt que de critiquer le mot, je vais le prendre au sérieux, et le réaffirmer comme un argument radical face à une pratique hégémonique.

Dialectique de la séparation

par Frédéric Neyrat

Séparer, écrit Philippe Lacoue-Labarthe, signifie « mettre à l’écart en vue de préparer » – parare signifiant parer, préparer, apprêter, et se devant être défini comme « écart » (et non comme « à part de »). « On imagine sans trop de difficulté, ajoutait-il, la satisfaction, ou même la joie, du penseur spéculatif de langue française […] découvrant, à même la langue, un mot d’une telle ressource ou d’une telle puissance dialectique, conjuguant, selon la plus stricte logique, le négatif et le positif, la thèse de l’Un à partir de la scission. »

Exercice de navigation

par Collectif Éphémère

Notre Mer d’îles d’Epeli Hau’Ofa Collectif Éphémère

Hors de la maison

par Emanuele Coccia

De l’alimentation ou de la métaphysique de la réincarnation

Hyperobjets

par Timothy Morton

Dans mon livre The Ecological Thought (« La pensée écologique »), j’ai inventé le mot « hyperobjet » pour désigner des choses massivement réparties dans le temps et l’espace par rapport aux humains.

Justice et traditions

par Mohamed Amer Meziane

Il faudrait faire l’histoire de notre inattention. Elle montrerait qu’il existe des formes de vie qui sont incapables de se reconnaître comme des formes de vie.

La souveraineté du recueillement

par Kevin Quashie

Kevin Quashie livre dans cette introduction à La souveraineté du recueillement (2012)1 une analyse précise et féconde du concept de quiet (« calme », « silence », « tranquillité », « recueillement ») qu’il s’efforce d’appliquer à la culture afro-américaine.

Les guichets des marchandises morales

par Anne Querrien, Bernard Hours

Parler de guichets des marchandises morales suppose de justifier que les actes attendus et proposés – dons ou investissements – s’inscrivent dans un marché d’offres et de demandes portant sur des biens chargés de Bien moral.

Du don à l’investissement

par Bernard Hours

Les métamorphoses de la solidarité

Le don, une force morale administrée

par Anne Querrien, François Rosso

Donnez et vous serez récompensés, vous contribuerez à la puissance du pouvoir qui vous distribuera ses largesses.

voir également

Zérodeux Walid Raad
wilfredo prieto · mirroring · melik ohanian · l’artiste en chasseur · arcane vanilla · amalia pica
#71
2014-10
0 €