Sabine Devieilhe

Sabine Devieilhe

By Michel Parouty

Un nouveau programme Rossini en concert, puis Soeur Constance dans Dialogues des Carmélites à Amsterdam, et enfin la tournée de lancement de son deuxième récital pour Erato, dédié à Mozart : le dernier trimestre 2015 est particulièrement chargé pour la talentueuse soprano française, désormais propulsée vers les sommets. À même pas 30 ans, l’avenir s’annonce sous un jour on ne peut plus radieux !

Jessica Pratt

By Alfred Caron

Le 18 octobre, en version de concert, la soprano anglo-australienne chantera pour la première fois le rôle de la reine de Babylone, dans l’ultime « opera seria » de Rossini. Aussitôt après, sortira son premier récital en solo, sous étiquette Opus Arte.

Francesco Micheli

By Ermanno Calzlaio

Déjà directeur artistique du Festival de Macerata, le metteur en scène italien, originaire de Bergame comme Donizetti, propose sa première saison lyrique dans sa ville natale, à partir du 15 octobre, avec notamment Don Pasquale et Anna Bolena sur l’affiche.

Lise Davidsen

By Katia Choquer

Le 19 juillet dernier, à Londres, la soprano norvégienne a fait sensation en finale de la compétition fondée par Placido Domingo, aussi bien auprès du jury que du public. Taillée pour Wagner, elle a évidemment évoqué le souvenir de sa légendaire compatriote, Kirsten Flagstad.

Nouveaux horizons pour l’Opéra National

By Michel Parouty

Le 20 octobre, le rideau de l’Opéra Bastille se lèvera sur Moses und Aron, première nouvelle production d’une saison entièrement conçue par Stéphane Lissner, successeur de Nicolas Joel à la tête de l’Opéra National de Paris. Avec un mandat courant jusqu’en 2021, le nouveau directeur a tout le temps d’imprimer sa marque sur le plus prestigieux théâtre lyrique de France qui, en 2019, fêtera son 350e anniversaire. Programmer le monumental opéra inachevé d’Arnold Schoenberg en début de règne est déjà, en soi, un manifeste !

Les trésors d’Herculanum

By José Pons

Pour le 10e volume de sa collection « Opéra français », le Palazzetto Bru Zane-Centre de musique romantique française frappe un très grand coup. Magnifiquement dirigé et chanté par une équipe sans faiblesse, l’unique « grand opéra » de Félicien David, créé à l’Opéra de Paris, en 1859, ne cesse de dévoiler ses beautés, jusqu’à un dernier acte électrisant.

Hoffmann de l’adieu

By Mehdi Mahdavi

Filmés au Teatro Real de Madrid, en mai 2014, Les Contes d’Hoffmann dans la mise en scène de Christoph Marthaler sont, avant tout, le testament artistique de Gerard Mortier.