Nathalie Manfrino

Nathalie Manfrino

By Richard Martet

Révélation de l’année 2005 aux Victoires de la Musique classique, la jeune soprano française a fait du chemin depuis. Les 4 et 7 août, elle se mesure à l’un des rôles mythiques du répertoire, célébrant au passage le retour de l’ouvrage aux Chorégies après quarante années d’absence. L’occasion de parler de Mireille et de Gounod, mais également d’autres projets, aussi bien dans l’opéra italien que français.

Roberto Scandiuzzi

By Pierre Cadars

À peine terminée la nouvelle production de Faust à la Scala de Milan, la célèbre basse italienne prend le chemin du Sferisterio de Macerata. À partir du 31 juillet, il y retrouve l’un de ses rôles fétiches : Padre Guardiano dans La forza del destino.

Daniel Barcellona

By Michel Parouty

Alors qu’elle incarne Malcolm dans La donna del lago pour ses débuts à l’Opéra National de Paris, jusqu’au 10 juillet, la mezzo italienne se prépare à un nouvel emploi de contralto en travesti. Lever de rideau le 9 août, au Teatro Rossini.

Robert Fortune

By Michel Parouty

Les 4 et 7 août, le metteur en scène français retrouve un opéra qui lui tient particulièrement à cœur. Provençal de naissance, il vit depuis toujours avec Mireille et on lui fait confiance pour faire partager son amour au public des Chorégies.

Kirsten Harms

By Christophe Gervot

Le 16 juillet, l’intendante du Deutsche Oper de Berlin met en scène La fanciulla del West au Festival Puccini, à l’occasion du centenaire de la création de l’ouvrage au Metropolitan Opera de New York, le 10 décembre 1910.

Le nouvel opéra de Dallas

By Christian Wasselin

Depuis sa naissance en 1957, le Dallas Opera attendait une salle à la mesure de ses ambitions. C’est désormais chose faite : au début de la saison 2009-2010, la compagnie, jadis l’un des ports d’attache préférés de Maria Callas, a quitté le Music Hall at Fair Park pour rejoindre le flamboyant Margot and Bill Winspear Opera House, qu’elle partagera avec le Texas Ballet Theater. Keith Cerny, tout récemment nommé directeur général du Dallas Opera, lève le voile sur les opportunités offertes par le nouveau théâtre.

L’étranger résuscite à Montpellier

By Gérard Condé

Représentée pour la dernière fois à l’Opéra de Paris en 1952, l’« action musicale » de Vincent d’Indy, créée à Bruxelles en 1903, sera l’un des événements du Festival de Radio France et Montpellier, le 26 juillet. Dirigé par Lawrence Foster, en version de concert, L’Étranger aura Ludovic Tézier et Cassandre Berthon pour principaux interprètes.

Samuel Barber, l’inexplicable oubli

By Pierre Cadars

Le 9 mars dernier, le compositeur américain, disparu en 1981, aurait eu 100 ans. Un anniversaire que les théâtres lyriques n’ont guère mis d’empressement à commémorer, comme si Barber devait à jamais rester l’auteur du seul Adagio pour cordes. Il a pourtant écrit des opéras dont un au moins, Vanessa, mériterait de revenir plus régulièrement à l’affiche.

Turin baroque’n’roll

By Gaby Bourjaili

Merveille d’architecture baroque, Turin est également l’une des capitales de l’opéra en Italie, avec son fameux Teatro Regio. Entre des visites au fabuleux Musée égyptologique et au Duomo, n’oubliez pas de faire quelques escales gourmandes !

Schreker, enfin reconnu ?

By Éric Pousaz, Hervé Le Mansec

En proposant, quasiment au même moment, de nouvelles productions de Die Gezeichneten et Der ferne Klang, les Opéras de Los Angeles et Zurich braquent les projecteurs sur l’un des compositeurs autrichiens les plus passionnants du début du XXe siècle. D’autres scènes, avant eux, ont tenté de l’imposer sur le circuit international, avec un succès resté malheureusement sans lendemain. L’heure de Franz Schreker sonnera-t-elle un jour ? Après avoir consacré Zemlinsky, Korngold et Hindemith, on aimerait, par exemple, que l’Opéra National de Paris lui accorde la place qu’il mérite sur ses affiches.