Béatrice Uria-Monzon

1927-2013, Colin Davis

By Christian Wasselin

Le chef britannique, infatigable défenseur de la cause de Berlioz, notamment au Covent Garden de Londres dont il fut, pendant quinze années, le directeur musical, s’est éteint le 14 avril dernier, à l’âge de 85 ans. Parvenu au sommet de la gloire à la grande période du disque classique, il laisse un nombre impressionnant d’enregistrements, tant dans l’opéra que dans l’univers symphonique.

Entretien - Béatrice Uria-Monzon

By Michel Parouty

Le 15 juin, à Marseille, la mezzo-soprano française aborde le rôle-titre de Cléopâtre, l’un des opéras les plus rares de Massenet, composé dans les deux dernières années de sa vie et créé à Monte-Carlo, le 23 février 1914, dix-huit mois après sa disparition. Cette somptueuse partition, ressuscitée en 1990 dans le cadre de la première « Biennale Massenet » de Saint-Étienne, sera dirigée par Lawrence Foster et mise en scène par Charles Roubaud. Puis Béatrice Uria-Monzon restera dans la cité phocéenne, les 12 et 15 juillet, pour un nouveau défi : Didon et Cassandre le même soir, dans une version de concert des Troyens, aux côtés de Roberto Alagna en Énée. Autant de prises de risques pour une artiste qui, plutôt que de se contenter d’enchaîner les Carmen aux quatre coins du monde, a toujours joué la carte de l’audace, jusqu’à oser Tosca, à l’Opéra-Théâtre d’Avignon, en 2012.

Alexander Briger

By Michel Parouty

Après Nixon in China en 2012, le chef australien revient au Châtelet, à partir du 11 juin, pour une nouvelle production de I Was Looking at the Ceiling and Then I Saw the Sky, « songplay » en deux actes, créé à Berkeley en 1995.

Vanni Marcoux

By José Pons

En 2012, le 50e anniversaire de la disparition de l’un des plus grands chanteurs français de l’histoire est passé quasiment inaperçu. Né en 1877, mort en 1962, Vanni Marcoux a pourtant été l’un des artistes les plus populaires de la première moitié du XXe siècle, en France comme en Grande-Bretagne et aux États-Unis, où il devint l’une des idoles du public de Boston et Chicago. Admiré de Massenet et Toscanini, rival de Chaliapine en Don Quichotte et Boris Godounov, il possédait une étendue vocale qui lui permit d’alterner sans problème, pendant plus de cinquante années de carrière, les emplois de baryton et de basse. Surtout, il put d’emblée compter sur un physique et des dons de comédien qui, dès l’ère du cinéma muet, lui valurent quelques retentissants succès à l’écran.

Le nouvel opéra de Linz

By Jean-Marc Proust

À mi-chemin de Salzbourg et Vienne, la ville d’Anton Bruckner a tout pour devenir une étape privilégiée des mélomanes voyageurs. À la pointe de la technologie, son nouveau Musiktheater, inauguré le 11 avril dernier, complète l’éventail des salles mises à la disposition du Landestheater Linz, dont la programmation, placée sous la responsabilité de Rainer Mennicken, couvre aussi bien l’opéra que l’opérette, la danse, la comédie musicale, le théâtre parlé et les spectacles pour jeune public. Ouvert avec une création mondiale de Philip Glass, le bâtiment accueillera, à partir d’octobre, une nouvelle production de Der Ring des Nibelungen.

Un moment magique

By Éric Pousaz

Anna Netrebko, dont chaque prise de rôle crée désormais l’événement, n’a pas raté ses débuts en Tatiana. Somptueusement entourée et dirigée, elle a illuminé une reprise d’Eugène Onéguine qui confirme à quel point le Staatsoper de Vienne a toujours la capacité, certains soirs, de devenir le phare de la planète lyrique.