Jason et les Argonautes

Jason et les Argonautes

Illustrations: Marie Hommage

Jason et les Argonautes est réalisé par Don Chaffey en 1963.

Derrière le décor

Jason a une destinée incroyable. À l’époque de notre héros, les hommes croient en des dieux qui sont des hommes et des femmes géants et immortels. Ils participent à leur destin. Selon les croyances, ces dieux anthropomorphes vivent sur la plus haute montagne de Grèce, le Mont Olympe. Au sommet, toujours caché par les nuages, se dresse un palais qui permet aux dieux d’observer le reste du monde.

Ray Harryhausen

Illustrations: Juliette Chautemps

Ray Harryhausen est né en 1920 à Los Angeles, aux États Unis. Tout petit déjà, il est passionné par les dinosaures, les marionnettes et les univers fantastiques. Alors qu’il n’a que 5 ans, ses parents l’emmènent au cinéma voir Le Monde Perdu : il est émerveillé par les dinosaures qui bougent sur l’écran, comme s’ils étaient réels ! Il est aussi très marqué par le film King Kong, et ses effets spéciaux vraiment impressionnants.

Rendez-vous avec... Hélène

Illustrations: Juliette Chautemps

Avant de retourner en salle pour regarder un nouveau film à vous faire découvrir, PopCorn s’est empressé d’aller retrouver Hélène pour l’interviewer ! Elle est l’auteure de nombreux livres. Depuis quelques années, elle travaille sur l’adaptation* de textes célèbres sur la mythologie pour les enfants. Nous avons écouté ses réponses avec beaucoup d’intérêt…

Silence... ça tourne !

Lorsqu’il réalise un film, le cinéaste positionne sa caméra. Sur l’écran, on peut observer des décors, des personnages mais aussi des accessoires. L’image est découpée en deux parties : le champ et le hors-champ. On appelle « champ » ce que la caméra nous montre. À l’inverse, le « hors-champ » est la partie qui n’est pas montrée au spectateur mais que celui-ci peut imaginer. Par exemple pendant une conversation entre deux personnages, l’image peut nous en montrer un tandis que l’on n’entend seulement parler le second. Celui que l’on voit est dans le champ et celui que l’on entend est dans le hors-champ.

Le péplum

Dans l’Antiquité, le péplum était un vêtement porté par les femmes. De nos jours, ce mot est utilisé pour désigner les films dont l’action se passe durant cette période. Au tout début du cinéma muet, plusieurs cinéastes français ont réalisé de nombreux péplums. L’un des plus célèbres, Louis Feuillade, a par exemple réalisé Aux lions les chrétiens en 1911. Mais le péplum le plus exceptionnel de cette période reste Cabiria. C’est un très long film de Giovanni Pastrone, avec des décors immenses et de gigantesques batailles.