Portraits de dirigeants

Nicolas Sarkozy. Esquisse pour un portrait à mi-parcours

by Michel Crépu

Portraits de dirigeants - Au fond, personne n’a rien compris à Nicolas Sarkozy. Son visage s’est effi lé, durci, mais aussi comme fermé. « On ne sait pas ce qu’il veut », murmurait hier encore, inquiet, l’entourage. Toute trace de la période des années de jeunesse, quand il avait l’air d’un jeune élève d’HEC en duffl e-coat a disparu depuis longtemps. Nicolas Sarkozy s’est à la fois rapproché et éloigné de lui-même. Il s’est rapproché de son centre de gravité, il s’est éloigné de ce qu’il prenait pour de la profondeur et qui n’était que l’envie du pouvoir...

Tableau politique d’Angela Merkel

by Eryck de Rubercy

Portraits de dirigeants - Au-delà de la formule de femme « la plus puissante du monde » dont l’a gratifiée à plusieurs reprises le magazine américain des affaires Forbes, en la jugeant « leader incontesté de l’Union européenne », risquons un portrait politique d’Angela Merkel, devenue en novembre 2005, dès l’âge de 51 ans, premier chef de gouvernement occidental originaire de l’ancien bloc communiste mais aussi première femme de l’histoire allemande à diriger le pays – aucun de ses prédécesseurs n’ayant occupé de surcroît le poste de chancelier aussi jeune...

Hu Jintao. Loyauté au Parti à tout prix

by Dorian Malovic

Portraits de dirigeants - Désigné secrétaire général du Parti communiste chinois en 2002, Hu Jintao va quitter ses fonctions en octobre 2012. Il annonçait vouloir moderniser le Parti communiste, éradiquer la corruption et résoudre les problèmes sociaux… mais tout empire aujourd’hui...

Xi Jinping : ce “fils de prince” va devenir le nouvel “empereur rouge”

by Dorian Malovic

Portraits de dirigeants - À Pékin et dans toute la Chine, ce n’est plus un secret depuis déjà des mois. Xi Jinping, 58 ans, succédera à Hu Jintao à la tête du Parti communiste chinois (PCC) en octobre 2012. Nommé, désigné, choisi et consacré il sera… mais pas élu. Premier indice, en octobre 2007, à l’issue du XVIIe Congrès du Parti communiste chinois, il fait son entrée au comité permanent du Bureau politique du PCC, le coeur du pouvoir chinois où ne siègent que les « neuf immortels » qui président au destin du milliard et demi d’habitants de l’empire du Milieu...

Les ombres de l’après-Berlusconi

by Jacques de Saint Victor

Portraits de dirigeants - La nouvelle donne politique en Italie va-t-elle finir par marquer un changement profond dans les pratiques démocratiques de la Péninsule, comme l’espèrent les nombreux adversaires de « l’ère Berlusconi », ou ne sera-t-elle qu’une étape supplémentaire dans cette voie étrange sur laquelle semble engagé le pays, fâché depuis deux décennies avec la politique classique, ayant plébiscité dès 1994 une expérience du pouvoir qu’on pourrait qualifier de « postmoderne » ?...

Athènes et le modèle démocratique

by Odile Tresch

L'idée d'élection - Dans nos mentalités contemporaines occidentales, l’idée d’élection rejoint celle de démocratie, où sont défendus liberté d’expression, suffrage universel et droit de vote, qui accordent à chaque citoyen électeur le pouvoir de désigner, aux diverses fonctions de direction de son pays, les représentants de son choix. Remontons donc à la source de la démocratie pour tenter de comprendre comment est née l’idée d’élection et surtout comment elle était pensée à son origine…

Se faire élire à Rome

by Jean-Yves Boriaud

L'idée d'élection - “Que ta campagne soit magnifique, brillante, éclatante, populaire ! Qu’elle soit exemplaire par son décorum et sa dignité ! Et qu’on fasse peser sur tes concurrents (ou trouvera bien quelque chose…) un soupçon d’infamie (crime, débauche ou corruption) bien accordé avec leur caractère ! » Tel était le conseil que Quintus Cicéron adressait en 64 avant notre ère à son illustre frère Marcus candidat à la magistrature suprême, le consulat...

Histoire des campagnes électorales (1958-2012)

by Pascal Jan

L'idée électorale - Depuis l’entrée en vigueur de la Constitution du 4 octobre 1958, dont le projet avait été approuvé par une large majorité de Français le 28 septembre de la même année, la France a connu huit élections présidentielles au suffrage universel direct et treize scrutins législatifs. Les élections nationales qui s’annoncent pour le printemps 2012 sont l’occasion de dresser une brève histoire des campagnes électorales sous la Ve République qui ont conduit à la direction de l’État de majorités présidentielles et législatives différentes, qui ont témoigné de la modifi cation de la société française et des rapports de force entre les différentes familles de pensée politique..

Le droit sous le quinquennat Sarkozy : une entrave à l’action gouvernementale ?

by Christophe André

L'idée d'élection - D’où vient ce sentiment de vide, cette lassitude, cette hébétude, lorsqu’on évoque l’état du droit sous le quinquennat Sarkozy ? Qu’il s’agisse de l’état des libertés ou de l’instrumentalisation du droit, on peine à saisir ce qui ferait la spécificité des cinq ans écoulés. Il y a bien quelque chose de pourri au royaume de France, le sentiment est là, diffus, le malaise aussi. Il ne s’agit somme toute que d’un réfl exe viscéral en appelant au droit naturel contre le droit posé : non, décidément, cela ne se fait pas d’accoler immigration et identité nationale, d’imposer une culture du chiffre à la politique migratoire, d’affréter un tramway pour les Roms. Mais encore ?...

Le quinquennat : changement de rythme ou changement de fond ?

by Félix Gabriel

L'idée électorale - Les arguments étaient, à dire vrai, ressassés depuis longtemps : le septennat, né en 1873 d’une loi de circonstance, fondée sur l’espérance de vie supposée du comte de Chambord, ne correspondait à aucune logique. Il était plus adapté à un président de la République éloigné du jeu politique qu’à celui qui, élu au suffrage universel depuis 1965, est amené à exercer effectivement le pouvoir. Lorsqu’on est dans l’opposition, sept ans de réflexion, c’est bien long...

Entretien - Pourquoi j’ai arrêté la politique

by Pierre Cardo, Aurélie Julia

L'idée d'élection - Faut-il être inconscient pour s’établir dans une banlieue alors que tout s’y oppose ? Lorsque Pierre Cardo s’installe à Chanteloup-les-Vignes (dans les Yvelines, entre Poissy et Cergy-Pontoise) en 1975, il n’a pas la trentaine. À l’époque, le paysage de la commune n’est guère reluisant : il y a d’abord une immense barre d’immeubles en béton armé construite au milieu de la nature, à quelques pas du vieux Chanteloup ; il y a ensuite une situation économique déplorable, une délinquance en forte hausse, des logements dégradés, le manque de transports, du chômage, aucun complexe sportif malgré la jeunesse de la population (50 % des Chantelouvais ont moins de 20 ans), des sols boueux, l’absence de collège… en résumé, tous les éléments qui interdisent la prononciation du mot « espoir »...

related issues

Causeur La peste blonde
suède · nicolas sarkozy · stéphane hessel · marine le pen · jean copus · extrême-droite
#31
2011-01
4 €
versailles · radiohead · nicolas sarkozy · tunisie · dominique strauss kahn · marie-france garaud
#33
2011-03
4 €
michel houellebecq · nicolas sarkozy · françois mitterand · bertrand delanoé · valery giscard d'estaing · parti pirate
#3
2012-10
9,90 €