Pratiques sonores expérimentales

B.B. King (1925-2015)

By Gérard Rouy

Le blues. Dès sa préhistoire – entre 1865 et 1870, après l’abolition de l’esclavage – il raconte dans la plus profonde oralité l’histoire de l’homme et du peuple noir américain, ses joies et ses peines, entre spiritualité et trivialité, ses plaisirs et sa mélancolie, dans un geste large d’improvisation permanente. Le blues est la matrice de quasiment toutes les musiques populaires disséminées jusqu’à nos jours dans le monde entier.

Stephen O’Malley

By Nicolas Debade

Interactions, incidences et conséquences

Julien Palomo

By Philippe Robert

Improvising beings

Made in Poland

By Kasper T Toeplitz

Essayer de jeter un oeil – ou une oreille – sur un pays, la Pologne, dont l’activité musicale surprend par son dynamisme, son ouverture d’esprit ou son décloisonnement stylistique (du moins si on le compare à ce qui se passe en France), son foisonnement musical en un mot, c’est bien évidemment s’intéresser à ceux qui y font de la musique, les musiciens eux-mêmes, instrumentistes, compositeurs, interprètes, bidouilleurs sonores, bref les artistes qui y travaillent, qui font, dans leur oeuvres, ou pour prendre un mot moins pédant, dans les concerts, propositions, productions, projets ou actions, la jonction entre le monde, le pays où ils vivent et l’invention sonore, ou plus exactement qui disent ce monde par leur musique. Et ce n’est pas tant du message politique, positif ou négatif, dont on parle, pas le protest song polonais que l’on suit, mais l’imprégnation à l’oeuvre entre le quotidien et l’imaginaire artistique.

Rencontre avec Brut Pop

By Oliver Brisson

L’art des bru)i(ts

Brève histoire des destructions musicales

By Matthieu Saladin

Auto-destructive art is an attack on capitalist values and the drive to nuclear annihilation. Gustav Metzger

Ring-modulation

By Kasper T Toeplitz

Styles et conventions : un enfermement ?