Numéro 30

Tzadik

"Fondé en 1995, TZADIK se consacre à faire connaître le dessus du panier en matière de musique expérimentale et d'avant-garde, au travers d'un ensemble de compositeurs qui viennent du monde entier mais dont le trait commun est une difficulté - sinon une impossibilité - à faire entendre leur musique par les voies conventionnelles. Plus qu'à tout autre credo, TZADIK est sensible à celui de l'intégrité du musicien. Ce que vous entendez chez nous, c'est la vision de l'artiste, non diluée". John Zorn, producteur exécutif des disques TZADIK.

Caroliner

By Manu Holterbach

Ma première rencontre avec CAROLINER se fit par l'intermédiaire d'un 33tours emballé dans un vieux t-shirt à rayures qu'un ami possédait. Intrigué par cette apparence peu commune, je ¡'écoutais. C'était quelque chose 'inimaginable... jamais je n'avais entendu de musique aussi surprenante et incompréhensible, de prime abord. Plus tard ce même ami m'offrit leur premier album, confortablement habillé d'un coffret rempli de grosses gélules bleus, de dessins délirants, de vieux journaux vétérinaires et toutes sortes de cochonneries récupérées, j'imagine, dans des poubelles de San Francisco (des cristaux de lustres, d'antiques baleines de corsets, etc.), ville rêvée qui porte en son sein cette engeance CAROLINER. Depuis, l'intérêt que j'ai pu avoir pour ce groupe ne m'a plus quitté, d'autant que régulièrement des amis américains me rapportaient telle ou telle anecdote incroyable à leur sujet, ou me racontaient leurs concerts, récits qui me laissaient bouche bée.

Sub Rosa

By Albert Durand

Il n'y a pas de petit ni de grand label. A la différence de beaucoup d'autres, certains possèdent une identité forte. Se passe alors un phénomène d'attraction. Sensations. Mais ce n'est pas seulement la simple montre par énumération de la multitude des possibles qui donne cette impression de vertige. Même s'il est vrai que le catalogue des productions permettant d'approcher Sub Rosa est impressionnant. Le label bruxellois fondé au milieu des années 80 par Guy Marc Hinant et Frédéric Walheer n'a, depuis, en effet jamais dévié de ses choix éclectiques. De Scelsi à Scanner, de Duchamp à Lilith, c'est vers tout un tissu de pistes à vivre que nous mène Sub Rosa. Entretien avec Guy Marc Hinant

V2

By Denis Paris

Notre civilisation est hautement médiatisée, tout le monde le salt. L'organisation V2, loin de le déplorer, s'est très tôt questionnée sur l'apport que les moyens de communication électroniques pouvaient avoir sur la création. Ces nouveaux médias ouvrent, en effet, le champ d'activité, tant au niveau du format qu'au niveau de la disponibilité des œuvres. Mail-art, cités virtuelles ou robotique... l'immensité des nouvelles possibilités est explorée au cours „ , de fréquents symposiums, montrant à chaque fois une vision de l'art, même électronique, si proche de la vie. Rencontre avec Alex ADRIAANSEN

Lionel Marchetti

By Manu Holterbach

Né en 1967 à Marseille, Lionel MARCHETTI a découvert la musique concrète par le biais de la radio, la pratique électroacoustique de manière autodidacte, la musique improvisée par le concert... A travers ses nombreuses pièces, essais ou créations radiophoniques, il développe un style, le sien, qui est pluriel, d'où également son Invention de pseudonymes. Un style comme on trouve en littérature ou au cinéma (cf. Patrick Bokanowski). Lionel MARCHETTI fait partie de cette nouvelle génération de compositeurs les oreilles ouvertes sur le monde et sur d'autres pratiques musicales, comme Kristoff K. Roll, Eric Cordier, Jean Pallandre et Marc Pichelin.