Numéro 35

Où il est beaucoup question d’absence, finalement...

"La musique peut impliquer l'infini, si assez de choses s'écartent suffisamment de la norme. Des événements étranges, "anormaux", peuvent donner l'impression que n'importe quoi peut arriver et vous obtenez une musique sans frontières".

Malcolm Goldstein - Jérôme Joy

Malcolm Goldstein a été invité au studio pour mener un workshop avec les étudiants. Suite à cet atelier, je lui ai proposé de commencer une conversation dans laquelle nous devrions explorer au fur et à mesure nos recherches respectives. Cette conversation a duré une bonne partie de la journée et cet article va essayer de retracer certains moments de celle-ci. La veille, nous avions écouté "Qernerâq; our breath as bones " et Malcolm a joué pour les étudiants quelques "Soundings". Nous avions également étudié avec lui quelques partitions. Avant d'entamer notre conversation, nous avons écouté deux de mes pièces "Overwritten solos", pour saxophones [18'00"] et "AEIOU", pour une voix enregistrée [W'OO"].

Tom Johnson

By Stéphane Ollivier

La musique de Tom JOHNSON (né en 1939 aux États-Unis) s'écoute avec une facilité extrême. Simple, évidente, elle occupe l'espace temporel. Alliance subtile de rationalité et de minimalisme, elle plonge l'auditeur dans la musique, et devient quasiment un support de méditation. Nul mystère, nul secret, la musique est là. Explicatiorns

Frank Pahl

By David Fenech

Frank PAHL est un musicien multi-instrumentiste étonnant, doublé d'un très bon mélodiste. Il sévit au sein du groupe Only A Mother depuis 1988, et participe à de nombreux projets avec notamment Amy Demio, Eugene Chadbourne, Brian Poole (Renaldo ft The Loaf), Nick Didkovski, Elliott Sharp ou The Shaking Ray Levis... Son approche de la musique pourrait le rapprocher de Pierre Bastien ou de Pascal Comelade, mais Frank Pahl possède son propre style, très personnel et immédiatement reconnaissable. Cette interview a été réalisée par courrier, avant la sortie de son nouveau CD.

Brume

By Jérôme Noetinger

Après des expériences au sein du groupe Uria, marquées par l'électronique plus ou moins expérimentale, Christian Renou devient BRUME en 1983, crée son label Brume Ree. en 1986 et se consacre uniquement à l'enregistrement à partir de 1988. Initialement rattachée (par la critique ou les auditeurs) à l'esthétique industrielle, sa musique, qui utilise les outils électroacoustiques, va bien au-delà de ce simple courant passe-partout. Une organisation du sonore, où l'élément rythmique occupe une importante position, des plus convaincantes et qui, à chaque nouvel enregistrement (ils sont nombreux), propose de nouvelles pistes, de nouveaux approfondissements.