Frédéric Acquaviva

Cross Note: Unfinished music

par Dominique Grimaud

J'achetai ce disque durant l'été 1969 dans une boutique de Londres. On ne le trouvait pas dans les bacs, le vendeur vous le sortait de sous le comptoir. De plus, un emballage de papier kraft recouvrait la photo de la pochette, ne laissant voir, grâce à une découpe circulaire judicieusement placée, que les visages de John Lennon et Yoko Ono. "Two Virgins", sous-titré "Unfinished Music N°l", enregistré en mai 1968, était leur premier album ensemble.

Frédéric Acquaviva

par Philippe Robert

Ce n'est qu'après avoir étudié le violon puis la guitare électrique que Frédéric Acquaviva décide de se consacrer à la composition, en autodidacte. Entre recherches acousmatiques, poésie sonore et atelier de création radiophonique, ses oeuvres sont comme obsédées par la voix et le flot de la parole, les textes (ceux de Guyotat et F. J. Ossang), les couleurs et les pulsations fondamentales.

Interview de Lucien Suel

par Philippe Robert

L'homme, fasciné par quelques écrivains de la fin du XIXe siècle, Dada et la Beat Generation, se définit comme un poète ordinaire. C'est-à-dire, pour reprendre son expression, comme "quelqu'un qui voit la poésie partout ! dans un geste, un événement, une attitude". Aussi comme un citoyen du monde, avec une âme de paysan.

Interview d’Akita Masami

par Anne Mc Knight, Michel Henritzi

La presse occidentale a souvent présenté Akita Masami comme le membre d'un groupe d'une seule personne, un grand auteur et imprésario du noise. Les finances et les éloges se tarissent si on tente de suivre son rythme de publication de 10 albums au moins par an, et du coup, la chronique de la production d'Akita tourne au sibyllin, plus un acte de mystification qu'un acte de critique.

Disques

voir également

Dissonances Idiot
création · poésie · idiot · nouvelles · lucien suel · antoine mouton
#19
2010-11
3 €