Numéro 90

La partition visuelle de L’étonnement Sonore

L’étonnement sonore est une création électroacoustique diffusée via un haut-parleur dans le noir. la spatialisation du son – la mise en mouvement du haut- parleur – est confiée à un duo chorégraphe/compositrice. les déplacements et les manipulations du haut-parleur produisent une “diffusion live” de type analogique. la création d’un prototype de “haut-parleur lumineux” permet ponctuellement de rompre l’obscurité, d’éclairer le corps de la chorégraphe ainsi que des détails de l’architecture; cette “lumière haut-parlante” matérialise également la diffusion du son, elle fait exister visuellement le haut-parleur. son et lumière se projettent d’un même point – exactement. johann Maheut et Guillaume robert sont plasticiens, ils ont conçu le “haut-parleur lumineux” et la partition visuelle, clara cornil est chorégraphe, elle est intervenue sur l’écriture de la spatialisation, carole rieussec est compositrice, elle est la conceptrice de cet objet de pensée sonore en mouvement.

Faire un bruit qui me ressemble

par Kasper T. Toeplitz

Deux musiciens – vomir (romain Perrot) et Francisco Meirino (phroq) – partis du harsh noise et arrivant chacun à sa façon dans une sorte d’au-delà de la musique qui questionne ce que l’on nomme musique aujourd’hui. ou alors la place du contemporain.

Interview Valerio Tricoli & Werner Dafeldecker

Parades & Changes

par Anne Collod, Henri Jules Julien

Première création collective affichée comme telle par Anna halprin, Parades & Changes est issue des expérimentations menées depuis la fin des années 40 par la chorégraphe sur la performance et l’improvisation.

Une présence manifeste. Quelques compositeurs du Royaume-Uni dont j’aime la musique

par Tim parkinson

Il y a dans le livre Experimental Music: Cage et Au-Delà de Michael Nyman une phrase de Feldman que j’aime beaucoup: “ceux qui côtoyaient les peintres au début des années 50 ont pu observer ces hommes entamer une exploration de leurs propres sensibilités, de leur propre langage plastique [...] en gardant une totale indépendance par rapport aux autres arts, une sécurité totale qui leur garantissait de pouvoir travailler à partir de ce qui leur était inconnu.”

Ring-modulation

par Kasper T. Toeplitz

La pensée électronique

Ma vision personnelle du moment

Matteo Fargion (1961) Laurence Crane (1961) Bryn Harrison (1969) James Saunders (1972) John Lely (1976) Markus Trunk (1962)

voir également

Le Son du Grisli Sept contrebasses
joëlle léandre · peter kowald · werner dafeldecker · william parker · clayton thomas · barry guy
#11
2013-11
2 €