Engagé

“Potzo” Andony Abaigar

by Damien Castera

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de lui, Andony Abaigar, dit “Potzo” pour les intimes, est un jeune Angloy bien connu sur la côte basque. Sourire permanent et langue bien pendue, mi-ange mi-démon, la connerie là où il faut, l’auto-dérision également. C’est le genre de gars qui fonce dans la vie comme on fonce dans l’arène, à 100km/h, sans trop se soucier des convenances, tâchant de vivre “en météore superbe plutôt qu’en planète endormie”.

Les Français étaient bankables auprès de la WSL ?

Une fois n’est pas coutume, nous avons pensé cette rubrique à la troisième personne via une question qui fait quand même couler beaucoup d’encre depuis quelques années maintenant. Et pour cause. Les Français sont-ils assez bankables pour la WSL ? En attendant de pouvoir peut-être un jour répondre par l’affirmative, nous avons ironiquement imaginé que c’était déjà le cas.

La première planche

by Olivier Dézèque

Il existe des noms comme ça qui marquent à jamais de leur empreinte l’histoire d’une discipline. Et celui de Tom Carroll en fait clairement par- tie pour quiconque s’intéresse à l’histoire du surf. S’il se plaît généralement à raconter des exploits de surfeurs, il apprécie aussi le changement de registre. L’Australien se confie, exposant sa découverte d’un sport qui allait boulever- ser son existence.

Surf de gros

by Sébastien Vaïsse

Qu’elle semble loin cette époque où Laird Hamilton comprit au crépuscule des années 80, ce que bon nombre d’anciens lui avaient pourtant déjà expliqué des dizaines de fois. À savoir qu’à partir d’une certaine taille, la vague va tellement vite que tu ne peux plus la prendre à la rame ! Pourtant, dans sa quête insatiable d’évolution, l’Homme a rapidement trouvé des solutions, en l’occurrence technologiques, pour franchir des étapes longtemps considérées comme inaccessibles. Puisant sans cesse et toujours dans cet ultra-consumérisme propre à une société qu’il se complaît lui-même à qualifier de moderne, l’Homme manquerait-il parfois de bon sens ? « Cette chose du monde pourtant la mieux partagée » comme l’écrivait Descartes en son temps. À l’heure où l’utilisation frénétique, presque pornographique, des réseaux sociaux vient standardiser une performance spor- tive pourtant hors normes, le néo-surfeur de gros en viendrait-il à brûler quelques étapes au détriment parfois de la sécurité ? Et puis quelle définition de la sécurité ? Car si le surf, dans sa genèse et son rapport à la nature, est de fait un chantre moral libertaire, on connait tous l’adage sur la liberté des uns et celles des autres. Alors dans quelles mesures la sécurité doit-elle être au centre des sessions de surf de très gros ?

Free surf

by Olivier Servaire

On ne va pas se mentir, il y a de plus en plus de monde sur les spots et cela crée régulièrement des tensions. Entre anarchie, règlementation, localisme, étiquette et priorités, les surfeurs tentent de s’organiser pour gérer toujours plus de monde à l’eau. Mais qui fait vraiment la loi au peak ?

Mana mood

by Manuel Claudeville-Morell

En métropole, l’été bat son plein et chacun essaye de s’octroyer, à sa manière, un peu de liberté. Les beachbreaks de la côte landaise sont surchargés. Le surf comme la dépression douce est devenu une mouvance mainstream. Le moral des puristes a dû accuser le coup. Quant aux globe-trotters, aux aventuriers invétérés, ceux qui ont une chambre chez l’habitant dans tous les pays où l’on surfe, peu de destinations s’offrent à eux. La sensation d’être cloué au sol est amère.

Escapade à Jersey

by Olivier Dézèque · illustrations: Thomas Lodin

Certains aventuriers se plaisent à visiter les extrêmes pour y apprivoiser les vagues et nourrir leurs rêves. L’archipel anglo-normand dont fait partie Jersey se situe à quelques encablures de Saint-Malo, bien éloignée de l’Alaska, de la Russie ou de l’Islande et plus proche de l’Hexagone. L’île est nourrie par le courant chaud du Gulf Stream. Elle possède cer- tainement les meilleures vagues du Royaume-Uni et en plus, il y fait bon vivre. Trip express sur un trésor aussi proche que méconnu.

Chippa Wilson

by Tiphaine Cazalis · illustrations: John Respondek

Chippa Wilson a récemment levé le pied. Ce n’est pas à cause d’un certain confinement international mais plutôt à travers un exil tasma- nien promptement désiré. Si l’explosion du surf aérien a été un réel tremplin pour Chippa, on doit aussi lui reconnaître un style hors norme sur des manœuvres plus classiques.

Les secrets de Cuba

by Erwan Simon · illustrations: Over The Sea

Cuba est un pays qui véhicule une forte identité associée à la révolution de Fidel Castro, à Che Guevara, à la Havane et son architec- ture coloniale, à la musique et aux cigares. Étonnement, ce grand pays des Caraïbes ne brille pas par la qualité de ses spots de surf. Deux Bre- tons, l’explorateur Erwan Simon et le surfeur Gaël Vilain sont allés chercher les vagues dans une région inconnue qui dissimule sûrement la partie immergée de l’iceberg.

Juste avant

by Guillaume Arrieta

S’il est une réalité en matière de photo de surf, c’est le timing. Être au bon endroit au bon moment. Cette petite différence, parfois infime, qui donne de l’âme, du caractère et de l’émotion à ces instants figés. Privilégier tel angle plutôt qu’un autre, telle lumière, tel spot... pour remplacer le classique par l’authentique ! Et c’est ce qui nous a interpellés dans cette série de portraits signée Guillaume Arrieta : « J’aime travailler les émotions en photographiant des portraits, je suis de dos au spot et le seul moyen de faire sentir l’excitation de l’instant c’est d’appuyer au bon moment. C’est aussi le seul moment ou le stress, l’adrénaline et le facteur humain sont les plus exacerbés. Sur ce bout de parking tout se joue, on s’entraide, on se motive, ça se chambre mais tous gardent les yeux rivés sur ce qui se passe derrière mon dos, au peak. »

Surf camp

Le confinement aura au moins fait prendre conscience à quel point la liberté de se mou- voir est importante. Alors pourquoi ne pas profiter des prochains mois pour changer de peak et déconnecter un peu ?

related issues

Grands Reportages Nouvelle-Zélande, terre sauvage · cuba · maroc · guadeloupe · auckland · montserrat
#399
2014-10
4,90 €
Story Teller Complètement normal · mexique · cuba · birmanie · nine antico · glory owl · miu miu
#3
2015-12
9 €
Barré Prof Fall · cuba · hong kong · cinémathèque de bourgogne · football espagnol · mainmise
#5
2016-10
3,50 €