Manifeste du surréalisme

Mon bouquet au surréalisme

par Pierre Albert-Birot

Vous avez certainement quelque chose à dire sur le surréalisme, faites-moi l'article pour ce soir, je viendrai le chercher cet après midi à 5 heures. C'est Ivan Goll qui me parle ainsi.

Surréalisme couleur du temps

par Paul Dermée

L'artiste et le poète se sont toujours efforcés de créer une réalité plus pure et plus intense que la réalité quotidienne. Mais certaine utilité sociale entrava longtemps la liberté du créateur. De ci de là, au cours des siècles d'art et de littérature, maints traits de surréalisme peuvent être relevés. Mais c'est lorsque la photographie et le journalisme furent les vrais serviteurs des peuples que le surréalisme put s'exprimer librement

Une lettre de Guillaume Apollinaire

par Guillaume Apollinaire

Mon cher Dermée, Très bien votre manifeste du Nord-Sud; nous en avons beaucoup parlé avec Max chez Level, l'autre dû vous dire combien nous étions Vous avez eu raison d'insister sur la nécessité d'une prochaine période d'organisation du lyrisme.

Bel occident

par Pierre Reverdy

Entre le dos du livre et les feuilles du vent s'ouvre l'antre limpide où bouillonne l'écume quand les rochers serrent les dents sur la langue de sable les rangs de flocons blancs s'abattent des regards laux fuient le long du navire et jusqu'à l'horizon

Esthètes et Anges

par Joseph Delteil

La Psychanalyse tend à partager nettement l'Homme en deux : l'Esthète et l'Ange. L'un, raisonnable, siège dans le cerveau; l'autre, dans le coeur. Il n'y a aucune subordination de l'un à l'autre. Cloisons étanches. Ouvrons de temps en temps le Dictionnaire. Je lis : « ESTHÉTIQUE : Science qui traite du beau en général ». Admirable définition ! L'Esthétique est une science ! Esthète égale : commentateur, critique. Affaire d'intelligence, de raisonnement. Faculté de persuader, d'expliquer. Professorat.

La route obscure

par Marcel Arland

Je l'avouerai naïvement: ma plus grande surprise fut de constater que je n'étais pas seul au monde. Parfois, sentant à mon côté une autre présence, je serrais les dents pour ne point crier d'effroi. D'autres êtres avaient mes gestes, un corps semblable au mien; je me suis cru mal éveillé d'un terrible cauchemar; ces fantômes m'ont accablé, pourchassé dans les rues, singé dans mes idées. La honte courbait ma tête; j'étendais le bras en tremblant: autour de moi des formes ironiques répétaient ce mouvement, comme si j'eusse été au centre d'un jeu de glaces.

Je ne vendrai pas la commode de mon grand-père...

par René Crevel

Un mot du peintre Delaunay, que j'ai déjà cité, mais que je ne me ferai point scrupule de citer encore, juge 1 utilitarisme et la paresse de ceux qui, désespérés de n'arriver point à codifier la somme des efforts dits modernes, prétendent, pour obtenir une dictature à n importe quel prix, que se fait un retour à des grâces par eux mêmes baptisées néo-classiques.

Drame néo-zoologique

par Jean Painlevé

C'est si doux le plasmode des myscomycètes; le prorhynchus sans yeux a la couleur terne des aveugles-nés, et sa trompe bourrée de zoochlorelles sollicite l'oxygène de frontinalis antypyretica ; il porte son pharynx en rosette, exigence locomotrice cornée, stupide et pas calcaire du tout.

voir également

guerre · guillaume apollinaire · cubisme · pluie · ch. eddie-ducoté · aloës duravel
#8
1916-01
0 €
La Quinzaine Littéraire Pierre Reverdy
patrick modiano · tapiès · pierre reverdy · adorno · paul parisot · calcuta
#1032
2011-02
3 €
Népenthès Haut le verbe
arthur rimbaud · guillaume apollinaire · auguste rodin · pierre legros · christian girard · théophile gautier
#3
2011-12
8,50 €