Visages de la danse

Eric Lacascade

par Manuel Piolat Soleymat

Après Les Barbares et Les Estivants, Eric Lacascade retrouve la puissance sociale, humaine et politique du théâtre de Maxime Gorki avec Les Bas- Fonds.

Jacques Gamblin

par Agnès Santi

Après le succès de Tout est normal mon coeur scintille, Jacques Gamblin retrouve Bastien Lefèvre pour un duo entre un coach et un sportif de haut niveau.

Patrick Haggiag

par Anaïs Heluin

Dans Tout passe (1963), Vassili Grossman livre une méditation sur l’histoire russe à travers le long monologue d’un homme sorti du goulag après trente ans d’enfermement. Patrick Haggiag l’adapte pour la scène et confie le rôle à Jean Varela.

Emmanuel Demarcy-Mota

par Catherine Robert

Emmanuel Demarcy-Mota et ses fidèles s’emparent de la pièce de Camus, qui ausculte les ravages de la peur et du désarroi et imagine les moyens d’y résister, grâce à la vigilance d’une intelligence sereine.

Robert Cantarella

par Manuel Piolat Soleymat

L’idée était d’imaginer un projet théâtral inspiré du mythe de Faust et construit à la façon d’une série télévisée. Après une première saison présentée à Théâtre Ouvert en 2015, Robert Cantarella crée la saison 2 de Notre Faust au Théâtre Nanterre-Amandiers. À l’écriture (collective) : Stéphane Bouquet, Robert Cantarella, Nicolas Doutey, Liliane Giraudon, Noëlle Renaude et Anaïs Vaugelade.

Omar Porras

par Catherine Robert

Directeur du TKM, Théâtre Kléber-Méleau depuis 2015, Omar Porras crée Amour et Psyché, comédie-ballet de Molière, et imagine un feu d’artifice théâtral et musical éclairant les amours des mortels et des dieux.

Marcial di Fonzo Bo

par Éric Demey

Marcial di Fonzo Bo et Élise Vigier font découvrir l’écriture de Petr Zelenka, auteur tchèque passé par le cinéma, qui croque avec drôlerie le système néo-libéral. Une pièce où l’on retrouve Karin Viard, excellente comédienne.

Xavier Lavabre

par Catherine Robert

La compagnie The Rat Pack présente une « pièce de cirque », écrite comme un film noir des années 30, avec sept artistes au plateau et une BO composée par le collectif de hip-hop Chinese Man.

Mani Soleymanlou

par Agnès Santi

Après avoir présenté à Chaillot UN en 2013, Mani Soleymanlou, Québécois d’origine iranienne, clôt la trilogie avec Deux et Trois en interrogeant avec lucidité et humanité la quête identitaire. Une fresque à ne pas manquer !

Lisa Wurmser

par Anaïs Heluin

Avec ses nombreux sortilèges et métamorphoses, Le Songe d’une nuit d’été se prête à l’utilisation de la magie. Lisa Wurmser ne s’en prive pas. Avec le magicien Abdul Alafrez et la marionnettiste Pascale Blaison, elle aborde la comédie de Shakespeare en illusionniste, sans perdre de vue ses résonances contemporaines.

Festival de Saint-Denis

par Jean-Luc Caradec, Antoine Pecqueur

50 ans ou presque

Renaud Capuçon

par Jean Lukas

Le premier des deux programmes Mozart du festival met à l’honneur l’un de ses plus fidèles compagnons de route depuis 15 ans : Renaud Capuçon. Le wonderboy du violon français est, avec Adrien La Marca, l’un des deux solistes de la Symphonie concertante pour violon et alto. Au même programme, Sofi Jeannin dirige Les Vêpres solennelles d’un confesseur de Mozart, et les Trois petites liturgies de la présence divine de Messiaen. Avec la Maîtrise, le Choeur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Daniele Rustioni

par Isabelle Stibbe

C’est la première fois que le jeune Italien, chef permanent de l’Opéra de Lyon à partir de septembre, se produit à la Basilique de Saint-Denis. Au programme, le Stabat mater de Rossini, une oeuvre qu’il n’a encore jamais dirigée mais qu’il connaît sur le bout des doigts pour l’avoir écoutée, chantée ou fait répéter de nombreuses fois.

Guy-Pierre Couleau

par Anaïs Heluin

Pièce phare de la dernière édition des Estivales de Bussang, Le Songe d’une nuit d’été mis en scène par Guy-Pierre Couleau poursuit sa vie hors du théâtre de bois fondé par Maurice Pottecher.

Mélanie Leray

par Catherine Robert

Mélanie Leray met en scène Tribus, de la dramaturge britannique Nina Raine, traduite pour la toute première fois en France par Theo Hakola. Une comédie corrosive et drôle sur les affres de l’entente.

voir également

béjart · pina bausch · ballet · opéra de paris · philippe decouflé · lausanne
#233
2012-11
3 €
afrique · lausanne · kurdes · ethiopie · génération y · françafrique
#11
2016-05
4,95 €
genève · lausanne · ferdinand hodler · écoquartier jonction · grand prix d’horlogerie · beaux-arts de düsseldorf
#24
2017-10
0 €