La Pitié dangereuse

Simon McBurney

par Agnès Santi

événement ! Complice de longue date du Festival d’Automne, programmé avec The Rake’s Progress lors du dernier Festival d’Aix-en-Provence, Simon McBurney adapte La Pitié dangereuse, unique roman achevé de Stefan Zweig, écrit en exil à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Une oeuvre poignante et captivante, qui au-delà de son éblouissante profondeur psychologique et de son implacable intrigue, se déploie comme une “fouille archéologique” au coeur de l’âme autrichienne. Interprétée par la remarquable troupe de la Schaubühne, cette polyphonie introspective résonne puissamment, aujourd’hui comme hier.

Rabbit Hole

par Manuel Piolat Soleymat

Après des textes de Howard Barker en 2016, David Harrower et Peneloppe Skinner en 2015, Roland Schimmelpfennig en 2011…, Claudia Stavisky poursuit son exploration des écritures contemporaines avec Rabbit Hole de David Lindsay-Abaire. Une pièce pour laquelle l’auteur américain a obtenu le Prix Pulitzer Théâtre en 2007.

Clément Poirée

par Manuel Piolat Soleymat

Nommé à la direction du Théâtre de la Tempête en janvier dernier, le metteur en scène Clément Poirée ouvre la saison 2017/2018 avec La Vie est un songe de Pedro Calderón de la Barca. Une oeuvre entre conte métaphysique et fable politique qui nous plonge dans un monde où la réalité n’est jamais sûre.

L’Agora

par Catherine Robert

Un théâtre de l’écoute et du partage, en osmose avec son territoire

Cédric Gourmelon

par Isabelle Stibbe

Pour sa première mise en scène à la Comédie-Française, Cédric Gourmelon s’empare de la première pièce de son auteur fétiche Jean Genet : Haute surveillance. Écrit en 1942 au centre pénitentiaire de Fresnes, ce huis clos entre trois prisonniers dans une même cellule est un texte poétique et mystérieux dont Cédric Gourmelon fait ressortir le caractère liturgique.

Les Particules élémentaires

par Gwénola David

Julien Gosselin et sa troupe reprennent dans la grande salle de l’Odéon le spectacle proposé avec succès au Festival d’Avignon et aux Ateliers Berthier en 2013 et 2014. Une vaste épopée explorant la souffrance ordinaire.

King Kong Théorie

par Éric Demey

Dans une mise en scène simple et limpide, Émilie Charriot fait vibrer le texte coup de poing de Virginie Despentes autour de la condition féminine.

Je suis Voltaire…

par Isabelle Stibbe

Après le choc des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, Laurence Février découvre le Traité sur la tolérance. En découle un spectacle vivant et instructif qui, à partir des textes et de la vie de Voltaire, s’interroge sur ce qui reste de son esprit.

Omar Porras

par Agnès Santi

Ancré en Suisse romande et ouvert à l’ailleurs. Irrigué par les grands récits fondateurs et façonné par l’écoute des artistes d’aujourd’hui. Entre universalité des mythes et rêves de théâtre au présent, entre traditions ancestrales et vitalité créatrice, le TKM-Théâtre Kléber Méleau affermit son identité chaleureuse, à la fois locale et internationale, qui rassemble en un formidable creuset des langages artistiques pluriels.

Oncle Vania

par Manuel Piolat Soleymat

Du Collectif In Vitro (qu’elle a créé en 2009) à la troupe de la Comédie-Française, la jeune metteure en scène Julie Deliquet, artiste associée au Théâtre Gérard Philipe, poursuit ses recherches sur l’art de l’acteur et le présent théâtral. Elle signe une version d’Oncle Vania tout en affects.

Elizabeth Czerczuk

par Catherine Robert

Un nouveau lieu pour une nouvelle création : Elizabeth Czerczuk ouvre le TEC (Théâtre Elizabeth Czerczuk) au public et présente Requiem pour les artistes, expérience cathartique radicale.

Le Corps utopique ou il faut tuer le chien !

par Manuel Piolat Soleymat

Clown-jongleur et ancien étudiant en philosophie, Nikolaus présente à Montreuil sa nouvelle création, pour tous publics à partir de 6 ans. Entre situations grotesques et numéros de cirque, Le Corps utopique ou il faut tuer le chien ! redonne leurs lettres de noblesse au déséquilibre, à la chute, à l’échec…

Guy-Pierre Couleau

par Catherine Robert

Du 28 au 30 septembre 2017, les sept théâtres publics du Grand Est se réunissent à Colmar pour fêter les 70 ans de la décentralisation théâtrale. Cinq CDN, auxquels se joignent le Théâtre National de Strasbourg et le Théâtre du Peuple de Bussang, font de cet anniversaire un événement festif et joyeux, fédérateur et prospectif, rendant hommage aux pionniers tout en interrogeant l’avenir. Démocratiser et partager le théâtre, nourrir les esprits et émanciper les citoyens : que reste-t-il à faire ?

Le Théâtre National de Nice en héraut du sens et de la conscience

par Irina Brook

Inspiration classique, Découvertes, En famille, Réveillons-nous ! et Voyageons ! : la scansion thématique de la nouvelle saison du Théâtre National de Nice compose une sorte de portrait chinois de sa directrice, Irina Brook, dont les valeurs humanistes et écologistes se nourrissent d’un intérêt pour les autres et l’ailleurs et d’une immense dévotion pour la beauté et la sagesse éternelles des grands textes. Reconduite à la tête du TNN, Irina Brook fait de son théâtre une vigie pour notre époque.

Le Panthéon en suspension

par Nathalie Yokel

Yoann Bourgeois crée La Mécanique de l’Histoire, une tentative d’approche d’un point de suspension, et se confronte au Pendule de Foucault : au Panthéon, les lois de la physique trouvent leur plus belle expression.

voir également

Berlin Poche Numéro 51
zelda · jérôme bel · barbie · karneval der kulturen · monsieur shiatsu · johan simon
#51
2013-05
2 €
jérôme bel · pierre lapointe · vincent dedienne · michael nyman · juliette armanet · aymerick lompret
#54
2017-09
1,59 €
Poly Épinal
sigmar polke · épinal · fakear · sir simon rattle · raymond-émile waydelich · ane mette hol
#197
2017-04
0 €