La présidentielle des humoristes

Julien Alluguette

par Gilles Costaz

Révélé par Equus, marquant dans Les Voeux du coeur, Julien Alluguette a repris à Paris la pièce qu'il avait créée avec Didier Long dans le off d'Avignon, Rimbaud/Verlaine. Le jeune acteur est une personnalité bouillonnante qui s'exprime aussi par des textes et des mises en scène.

Lorànt Deutsch

par Hélène Chevrier

Dans Bankable, un célèbre comédien français est décrété hasbeen par des producteurs américains. En perdant son statut, il entraîne dans sa chute son producteur et son scénariste. Pour Lorànt Deutsch, leur remise en question est salutaire.

Christophe Barratier

par François Varlin

Le film Les Choristes de Christophe Barratier a été un évènement et un carton au box-office. Treize ans après, le réalisateur l’adapte lui-même en comédie musicale pour la scène des Folies Bergère.

Lysiane Meis

par François Varlin

Aux côtés de Pierre Cassignard et de Sébastien Castro, Lysiane Meis donne rendez-vous au public du Théâtre Hébertot dans une hilarante comédie de Ray Cooney, C’est encore mieux l’après-midi. Jean Poiret avait signé l’adaptation de la pièce en 1987 qui fut un succès. Dans une mise en scène de José Paul, à la veille des élections présidentielles, les frasques des hommes politiques vont encore déchainer les fous rires !

Julien Fournet

par Hélène Chevrier

Encore une fois avec On traversera le pont une fois rendus à la rivière, l’Amicale de production propose aux spectateurs de vivre une expérience théâtrale. Sur scène, Julien Fournet, Antoine Defoort, Mathilde Maillard et Sébastien Vial explorent le mécanisme de l’empathie théâtrale et tentent de l’exporter au-delà du théâtre auprès d’une communauté virtuelle de spectateurs.

Isabelle Carré

par Hélène Chevrier

Dans Honneur à Notre Elue de Marie NDiaye, Isabelle Carré incarne une femme, maire exemplaire d’une ville depuis plusieurs mandats, dont la réputation va être salie par les mensonges et stratégies de son opposant. Innocente, Notre Elue ne se défend pourtant pas. Un personnage énigmatique et riche d’enseignement dans le contexte politique actuel.

Bruno Geslin

par Hélène Chevrier

Dans Parallèle de Bruno Geslin, le circassien Salvatore Cappello et le danseur performeur Nicolas Fayol s’entraînent dans un gymnase. Leur performance est influencée par les éclats de voix d’un régime totalitaire provenant de l’extérieur.

Robert Cantarella

par François Varlin

Après une première saison en 2015 à Théâtre Ouvert, Robert Cantarella est allé "chercher un abri", selon ses propres termes, aux Amandiers pour la saison 2 de son Faust. Fidèle à ses "pourquoi pas" qu’il apprit de Vitez, il s‘est dit que rien ne l’empêchait de créer d’une manière nouvelle, que tout devenait possible avec tous ceux qui aimait son projet. Très déterminé et très ouvert en même temps, il propose cette nouvelle série Notre Faust saison 2, élaborée selon une méthode originale.

Thibault Perrenoud

par Gilles Costaz

Thibault Perrenoud et le groupe Kobal’t avaient électrisé le public avec leur version du Misanthrope au théâtre de la Bastille en 2012. Nouvelle étape avec une Mouette transposée dans le temps d’aujourd’hui par cette équipe née d’une amitié entre quelques jeunes qui se sont connus au Conservatoire d’Avignon il y a dix ans.

Jean-Pierre Bodin

par Gilles Costaz

Ancien régisseur devenu auteuracteur parce que ses récits enthousiasmaient comédiens et techniciens en coulisses, Jean- Pierre Bodin a connu un succès phénoménal avec Le Banquet de la Sainte-Cécile consacré à une harmonie municipale. Son nouveau spectacle traite des gens âgés.

Julie Ferrier

par Hélène Chevrier

Pendant deux mois, Julie Ferrier occupe le théâtre de la Madeleine avec ses quatre gentlemen. La troupe propose un cabaret décalé et clownesque avec un enchaînement d’exploits sans lien les uns avec les autres.

Alexis Michalik

par Gilles Costaz

On peut le voir dans la série de Canal Plus Kaboul Kitchen, mais il nous est surtout familier comme l’auteur de théâtre d’aujourd’hui qui, sans attendre (il a 34 ans), a accumulé le plus de succès ces dernières années : Le Porteur d’histoire, Le Cercle des illusionnistes, Edmond (le triomphe de cette saison, au Palais-Royal). Il met en scène sa quatrième pièce, Intra muros, qui fait l'ouverture du théatre 13/Jardin restauré.

Stéphane Braunschweig

par Gilles Costaz

Stéphane Braunschweig s'inscrit dans la grande voie de la mise en scène française. Jeune, il a côtoyé ou admiré Vitez, Chéreau, Sobel. Il a peu à peu affirmé un style ample, fondé sur l'énergie des acteurs, la relecture des textes et la beauté de ses scénographies. Aujourd'hui, il nous surprend en abordant Tennessee Williams.

Daniel Russo

par Hélène Chevrier

La récompense, la nouvelle pièce de Gérald Sibleyras, raconte comment la vie d’un historien est bouleversée. En apprenant qu’on lui décerne le prix suprême, il s’inquiète car une malédiction touche tous les lauréats. Effectivement, les problèmes ne tardent pas à arriver... C’est Daniel Russo qui incarne ce personnage à la Woody Allen.

Stanislas Nordey

par Gilles Costaz

Stanislas Nordey poursuit sa collaboration avec Christine Letailleur, qui l’avait mis en scène dans Hinkemann de Toller. Il tient le rôle principal dans Baal, dont le metteur en scène a choisi la première version, celle du jeune Brecht (en 1919, l’auteur avait 20 ans).

voir également

anselm kiefer · vincent macaigne · douglas kennedy · jesús lópez cobos · bernard lapointe · claire perret
#145
2011-12
0 €