Michel Fau, Michel Bouquet

Michel Fau, Michel Bouquet

par Gilles Costaz

C'est l'une des grandes rencontres de la rentrée : celle d'une des plus illustres figures du théâtre français, Michel Bouquet, et d'un des acteurs-metteurs en scène les plus turbulents, Michel Fau. En fait, ils se connaissent depuis longtemps. Le second a été l'élève du premier. Aujourd'hui, Fau dirige Bouquet. Ils se retrouvent en scène dans les deux principaux rôles de Tartuffe : le bourgeois dévot pour Bouquet, le mystérieux arriviste Tartuffe pour Fau. Avec eux, les personnalités hors du commun de Juliette Carré (qui a participé à notre entretien), Christine Murillo et Nicole Calfan, plus toute une nouvelle génération. La pièce de Molière obsède les artistes et les penseurs d'aujourd'hui : brûlot contre l'Eglise et la croyance en Dieu ? Ou pamphlet contre les imposteurs traîtres à la foi chrétienne ? On attend de Michel Fau et de Michel Bouquet un feu d'artifice, et peut-être une nouvelle vision.

Tania Torrens

par Gilles Costaz

Elle a longtemps été l’une des grandes actrices de la Comédie-Française. Puis, livrée aux incertitudes de la vie en liberté, elle a défendu le théâtre lyrique de Jean Audureau et été l’interprète des spectacles de Jeanne Champagne (Duras, Ernaux). Pierre Notte a écrit pour elle et pour Catherine Hiegel une pièce sur mesure.

Marie-Anne Chazel

par Nathalie Simon

Après Représailles, d’Eric Assous, mise en scène par Anne Bourgeois en 2015-2016 avec Michel Sardou, Marie-Anne Chazel joue une autre comédie qui promet d’être drôle : Tant qu’il y aura de l’amour de Bob Martet, un "burlesque sentimental" selon Anne Bourgeois qui le met en scène. L’actrice pétillante prête son énergie à Marie, une femme mariée depuis 30 ans. Amoureuse d’un pharmacien (Laurent Gamelon), elle demande le divorce à son époux (Patrick Chesnais). Mais ce dernier est heureux en ménage et très satisfait de la relation qu’il entretient avec sa maîtresse (Valérie Bègue).

Dominique Valadié

par Hélène Chevrier

Après L’ignorant et le fou et Le Président, Dominique Valadié revient à Thomas Bernhard en interprétant la mère fascinante de sa pièce Au but. Une femme qui ne cesse de se raconter à sa fille et à un jeune auteur dramatique qu’elle a invité chez elles en vacances…

Marine de Missolz

par Hélène Chevrier

Dans son film Le camion, Marguerite Duras lit avec Gérard Depardieu dans la pénombre de la salle à manger de sa maison de campagne un scénario qu’elle a écrit. Cela parle d’une femme sur une plage prise en stop par un camion. Marine de Missolz, qu’on a vue récemment dans Les Particules élémentaires, monte ce texte très expérimental avec deux acteurs et un danseur.

Bernard Murat

par Igor Hansen-Love

Après La Porte à côté, le patron du théâtre Edouard VII met en scène la nouvelle pièce du dramaturge Fabrice Roger- Lacan, La Vraie vie, avec Guillaume de Tonquédec dans le rôle-titre. Le sujet, le sens de la vie, passionne Bernard Murat. La preuve, il y incarne Maxime, un prof de philo…

Stéphanie Tesson

par Gilles Costaz

Co-directrice du Poche avec Philippe Tesson et Charlotte Rondelez, Stéphanie Tesson joue, met en scène et écrit. Pour cette rentrée, elle se contente de mettre en scène. C'est d'ailleurs une reprise, mais malaisée : elle transfère son bel Amphitryon de Molière des Grandes Ecuries de Versailles à l'étroit plateau du Poche. Un difficile problème d'échelle !

Julie Gayet

par Igor Hansen-Love

Cela faisait 20 ans que Julie Gayet n’était pas remontée sur une scène de théâtre. Sous la direction de Claudia Stavisky, elle s’apprête à irradier de sa présence magnétique Rabbit Hole, un drame signé David Lindsay- Abaire. L’occasion idéale de parler d’amour, de deuil et de résilience avec la compagne de l’ancien Président de la République.

Andréa Bescond

par Gilles Costaz

Le triomphedes Chatouilles, où elle contait comment la danse l'avait aidée à se reconstruire après avoir subi des viols au cours de l'enfance, a placé Andréa Bescond au premier plan. Avec son mari et partenaire Eric Métayer, elle passe à une oeuvre de fiction, La Leçon de danse de l'Américain St-Germain où il est précisément question de danse et de blessures intimes.

Simon McBurney

par Hadrien Volle

Après une mise en scène marquante, en 2012, du Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, Simon McBurney présente une nouvelle adaptation de roman à Paris en s’attaquant à La Pitié dangereuse de Stefan Zweig. Pour la première fois, le metteur en scène britannique dirigera les comédiens allemands de la prestigieuse Schaubühne.

Nicolas Briançon

par Nathalie Simon

En cette rentrée, Nicolas Briançon a une double tâche. Il met en scène Faisons un rêve de Sacha Guitry, qu’il a créé avec bonheur au festival d’Anjou et, dans un autre registre, Le Temps qui reste de Philippe Lellouche. Briançon passe d’un vaudeville où un amant (le metteur en scène) manoeuvre pour se débarrasser d’un mari qui a la mauvaise idée de revenir, à une comédie qui voit quatre amis d’enfance se retrouver à l’enterrement d’un des leurs.

Maxime d’Aboville

par Gilles Costaz

Il s'est imposé très vite comme l'une des plus grandes personnalités dans sa génération de comédiens. Molière du meilleur acteur pour The Servantmis en scène par Thierry Harcourt, il joue à présent le double rôle des Jumeaux vénitiens où s'était illustré autrefois Pierre Cassignard, sans la recherche de l'effet ou de l'exploit.

Clément Poirée

par François Varlin

Il succède à Philippe Adrien, retiré de la vie théâtrale, à la direction du Théâtre de la Tempête. Clément Poirée y est pourtant chez lui depuis longtemps puisqu’il y a assisté son charismatique fondateur depuis 2000. Vingt-huit spectacles plus tard, c’est peu dire qu’il connaît l’illustre maison. Il ouvre sa saison avec La Vie est un songe de Calderón de la Barca.

Fabrice Luchini

par Nathalie Simon

"Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, c’est complet ! Après le Théâtre de Paris, je reprendrai cette lecture aux Bouffes Parisiens". Avoir Fabrice Luchini au téléphone cet été et en plus un jour férié tient du miracle. Après un dixième de seconde de réflexion, celui qui a été nommé dans la catégorie meilleur acteur aux César pour son rôle de bourgeois dans Ma Loute, le film de Bruno Dumont, accepte d’évoquer son prochain spectacle. Il entend "lire" des textes d’écrivains qui parlent d’argent : Charles Péguy, Emile Zola, Céline, Shakespeare, Karl Marx ou encore Jean Cau.

François Berléand

par Igor Hansen-Love

A 65 ans, il est l’un des plus grands comédiens de sa génération. Le voilà à nouveau à l’affiche d’une pièce signée Sébastien Thiéry, mise en scène par Stéphane Hillel. Il joue un père affolé et dépassé par les événements. Et il en est ravi !

voir également

esa-pekka salonen · emmanuel demarcy-mota · denis podalydès · ahmad jamal · benoît lachambre · simon mcburney
#199
2012-06
0 €
Opéra Magazine Vivica Genaux
denis podalydès · vivica genaux · rod gilfry · joseph kaiser · bernarda fink · carlos wagner
#46
2009-12
3,75 €
La Terrasse 21 ans !
olivier py · samuel beckett · emmanuel demarcy-mota · christian schiaretti · denis podalydès · nick payne
#212
2013-09
0 €