Isabelle Adjani

Isabelle Adjani

par Hélène Chevrier

Maria Casarès et Albert Camus se rencontrent en mars 1944. L’écrivain alors âgé de trente ans propose à la jeune actrice de vingt et un ans de jouer dans sa pièce, Le malentendu, qui sera monté au Théâtre des Mathurins. Le 6 juin quelques jours avant la pre- mière, ils deviennent amants. Mais Albert Camus est marié et Maria Ca- sarès s’effacera très vite devant sa femme. En 1948, ils se retrouveront par hasard pour ne plus se quitter jusqu’à la mort de Camus en 1960. Lui toujours marié, elle abandonnée à lui sans réserve, ils vivront leur amour presque au grand jour et surtout à travers leurs lettres presque quotidiennes pendant douze ans.

Simon Delétang

par Vincent Bouquet

Pour sa première création en tant que directeur du Théâtre du Peuple, Simon Delétang a décidé de s’emparer de Littoral, l’une des pièces emblématiques de Wajdi Mouawad. Le jeune met- teur en scène compte profiter de l’écrin offert par Bussang pour faire résonner les mots de l’auteur libano-québécois d’une ma- nière différente.

Fanny Ardant

par François Varlin

Sa première rencontre avec l’écriture de Mar- guerite Duras, Fanny Ardant s’en souvient : “Comme si j’étais entrée dans une forêt. Je comprenais et ne com- prenais pas. Je sentais des choses auxquelles je pouvais m’identifier.” Depuis, cette littérature ne l’a jamais quittée. Au Festival de Figeac, Fanny Ardant se saisit d’Hiroshima mon amour et le joue. L’offre au public.

Amélie Nothomb

par Jean-François Mondot

Amélie Nothomb préside le 23e festival de la correspondance de Grignan, qui a décidé de mettre à l'honneur la Belgique, avec un programme riche et varié comportant des lettres de Marguerite Yourcenar, de Georges Simenon, de Maurice Maeterlinck, de Jacques Brel...

Vincent Goethals

par Igor Hansen-Love

L’ancien directeur du théâtre du Peuple, à Bussang, met en scène le chef-d’œuvre de Federico Garcia Lorca, Noces de sang, à l’occasion du festival des fêtes nocturnes de Grignan. Cette pièce, jouée de- vant le magnifique château du village provençal, marquera sans aucun doute l’été théâtral avec sa dimension festive et participative.

Jean-Marie Besset

par Gilles Costaz

Auteur important, depuis sa première pièce Villa Luco en 1989, Jean-Marie Besset a créé à Limoux un festival, Nava (Nouveaux auteurs dans la vallée de l’Aude), dont le principe est de mettre en espace des textes inédits et de leur donner un tremplin dans un cadre idéal, avec une distribution de qualité et devant un public peu parisien. Nava fête cet été sa 19e édition.

Jean-Pierre Vincent

par Jean-François Mondot

Jean-Pierre Vincent, en dehors de son travail de metteur en scène, intervient régulièrement à l'ENSATT. Dans le cadre des Nuits de Fourvière il donnera avec les étudiants de cette école un programme (élaboré avec Bernard Chartreux) centré sur l'argent au XVIIIe siècle avec deux pièces courtes de Marivaux précédées du Discours sur les richesses de Jean-Jacques Rousseau.

Olivier Dubois

par Hélène Chevrier

Olivier Dubois revient avec la création qui avait bouleversé Avignon en 2012 : Tragédie est un hommage au chœur des tragédies grecques à travers la danse hypnotique de 18 danseurs nus.

Jean-François Sivadier

par François Varlin

C’est un spectacle sur les répétitions de La Traviata construit par strates. Jean-François Sivadier avait créé la première partie qui se déroule dans une fosse d’orchestre en 1996, Italienne avec orchestre. En 2003 il écrivait Italienne scène qui se passe au plateau. C’est devenu un spectacle de 3h repris dans son intégralité dans le cadre du Festival Paris l’été, Italienne scène et orchestre, dans lequel le public se retrouve dans la position d’un groupe de choristes puis de musiciens. Et parler d’opéra, Sivadier s’y connaît : ilenaportéhuitàlascène!

Pauline Bureau

par François Varlin

Pauline Bureau aime bien les premières fois. C’est sa première mise en scène d’opéra et première création dans un théâtre à l’Italienne. L’art lyrique, elle ne le connait pour ainsi dire pas, ce qui la change des écritures de plateau de ses derniers spectacles ! Du 9 au15 juillet à l’Opéra Comique, puis en tournée, elle propose Bohème, notre jeunesse d’après Giacomo Puccini.

Catherine Jacob

par François Varlin

C’est Un fil à la patte qui a déjà tourné, après sa création au CADO d’Orléans. Il s’installe à Paris, au Théâtre Montparnasse tout l’été, et Catherine Jacob ne cache pas sa joie d’en être. Maquillée, lèvres vermeilles, chapeautée comme pour un mariage, on lui demanderait presque si pour l’interview elle est encore en costume de scène ! Elle devance la question : "Dans la pièce, je suis la baronne du Verger, s’il vous plait ! ". Et vous tend sa main à baiser !

Esther Mollo

par Vincent Bouquet

Blanche-Neige, reine du cyberespace

Emmanuelle Devos

par Hélène Chevrier

A la Mousson d’été, Emmanuelle Devos lira le premier texte de David Clavel, un des membres fondateurs du collectif Les Possédés. Dans L’heure bleue, elle joue la belle-mère, le personnage qui fait vaciller les relations au cœur d’une même famille.

Christophe Prenveille

par Hélène Chevrier

Lorsqu’il présente son projet de Carnets de voyage aux artistes avec lesquels il veut travailler, Christophe Prenveille commence toutes ses phrases en disant Par les temps qui courent... C’est devenu le titre de leur installation.

Brigitte Mounier

par Igor Hansen-Love

C’est sans aucun doute le spectacle le plus déjanté de l’été. Sur scène, l’artiste Brigitte Mounier et ses camarades jouent les parades nuptiales folles et étranges de certaines espèces animales. Une façon de montrer qu’en matière de sexualité, rien n’est contre nature et que nous autres les Hommes, manquons cruellement d’imagination.

voir également

chine · olivier py · norvège · festival d'avignon · aurélie filippetti · hannah ardent
#211
2013-07
0 €
ariane mnouchkine · thomas jolly · irina brook · oskaras koršunovas · sarah lecarpentier · gurshad shaheman
#267
2018-08
0 €
Opéra Magazine Olivier Py
olivier py · opéra de dijon · centre lyrique clermont-auvergne · daniel kawka · pierre thirion- vallet · aida
#87
2013-09
3,75 €