Numéro 261

L’union fait la force de l’art

par Céline Ghisleri

Même sans Pailhas et Athanor, l’art contemporain à Marseille ne se résigne pas, pouvant compter sur des structures toujours plus dynamiques et une jeune création prolifique, comme en témoigne le focus printanier concocté par Marseille Expos. Soit trois parcours sur trois jours, pendant lesquels les 23 structures du réseau mettent les petits plats dans les grands.

Monstre sacré du printemps

par Joanna Selvidès

Attention, événement : Yvonne Rainer, le monstre sacré de la danse expérimentale new-yorkaise, vient pour la première fois à Marseille. Ancienne élève d’Anna Halprin — tout comme Simone Forti, vue l’an dernier, aussi grâce à MOD — de Martha Graham et de Merce Cunningham, elle est l’un des membres fondateurs de la Judson Church Theater, et l’un des plus iconoclastes aussi. Chorégraphe post-moderne donc, mais pas que. Surtout pas.

Bozo désincarné

par Yves Bouyx

Grands spécialistes en la matière, l’association City Zen Café et le Daki Ling présentent la cinquième édition du festival Tendance Clown, consacré à un art vivant en pleine évolution. Affaire à suivre !

Robots après tout

par Jonathan Suissa

Si la raison d’être des rencontres Sons de Plateaux est le plus souvent d’imaginer les apports possibles du son au spectacle vivant, la cinquième édition nous aura donné à penser bien au-delà de ce que l’on espérait : avec l’usage de nouvelles technologies interactives qui recourent au son amplifi é, sur scène, le comédien devient « machiniste », mais qu’en est-il du point de vue du spectateur ?

Photogracirque

par Marika Nanquette-Quérette

La Galerie du CG 13 met en piste une vingtaine de photographes qui, depuis la fi n du XIXe siècle à nos jours, ont capté les charmes du chapiteau et « su considérer la piste comme le cadrage singulier de leurs recherches. »