Jean-Pascal Flavien

Christopher Kulendran Thomas

par Aude Launay

D’aucuns seront sans doute passés à côté, auront traversé sans même y prêter attention le petit salon qui tenait lieu d’installation de Christopher Kulendran Thomas à la dernière biennale de Berlin.

Jean-Pascal Flavien

par Patrice Joly

Depuis une quinzaine d’années, Jean-Pascal Flavien construit de drôles de maisons un peu partout dans le monde, de Rio à Berlin, de Pougues-les-Eaux à Monaco. S’il fallait se contenter d’une définition sommaire, ses architectures pourraient être définies comme des maisons-sculptures ou des sculptures habitables, et c’est vrai qu’elles possèdent toutes les fonctionnalités qui caractérisent un habitat, même si les conditions de cet habitat apparaissent plutôt spartiates : un toit, des murs, quelques meubles, une salle d’eau (pour référer à un lexique un peu désuet mais qui donne bien le ton minimal qui caractérise ce poste au sein des divers projets de l’artiste).

François Piron

par Ingrid Luquet-Gad

Dans un monde de l’art globalisé dont on peut faire le tour en 80 foires, la biennale s’est imposée comme l’exercice curatorial de prédilection, où se donnent à lire les grands thèmes théoriques du moment.

Béatrice Balcou

par Vanessa Desclaux

Portrait de l’artiste en coureur de fond : lenteur, silence et sensualité

Eva Barto

par Raphaël Brunel

Indices de spéculation