Arleston

Dans l’antichambre d’Ekhö

By Jérôme Briot

En mars 2013, le Salon du Livre de Paris consacre une exposition à Christophe Arleston. Lequel sort aussi une nouvelle série, Ekhö monde miroir, avec Alessandr Barbucci aux crayons. Tout cela méritait bien une rencontre.

Le roi est mort, vive la reine...

By Kamil Plejwaltzsky

Suite et fin du Roi des mouches, le récit de Mezzo et Pirus encensé par l’ensemble de la critique. Si l’oeuvre fait l’unanimité, force est de constater que les raisons invoquées ne sont pas souvent les bonnes.

Shangai, années folles

By Thierry Lemaire

Gatsby le magnifique comme vous ne l’avez jamais lu. C’est ce que proposent Stéphane Melchior-Durand et Benjamin Bachelier avec cette transposition du roman de Francis Scott Fitzgerald à Shanghai, de nos jours. Langoureux et brillant.

L’apocalypse selon Saint Run

By Jérôme Briot

Nourrie aux séries B, aux comics et aux cultures urbaines, boostée à Lucha Ultima canal mystique, la série Mutafukaz a révélé son auteur Run parmi les incontournables de sa génération. On n’arrête pas de vous le dire. On vous le répète !

Julius Corentin

By Jérôme Briot

Huit ans se sont écoulés depuis son précédent album. Julius Corentin Acquefacques devait être bien pressé de revenir, car il démarre son nouveau récit, Le Décalage, directement à la page 7, sans passer par la couverture

L’art d’aimer

By Audrey Retou

Quand le pays est à feu et à sang, l’amour peut être un bon moyen de réchauffer le corps et l’âme. C’est ce que mettent en exergue Jack Manini et Olivier Mangin dans La Guerre des amants.

Touché, coulé !

By Manuel F. Picaud

Dans SOS Lusitania, les écrivains Patrice Ordas et Patrick Cothias proposent leur version de l’énigme du naufrage de ce paquebot britannique qui sombra le 7 mai 1915 à proximité des côtes irlandaises.

Vianello

By Kamil Plejwaltzsky

Dans l’ombre d’Hugo Pratt, comme dans celle de beaucoup de grands auteurs, il y a parfois des petites mains pour finaliser les planches. Pour certains de ces obscurs, s’arracher de l’anonymat peut prendre toute une vie. C’est le cas de Lele Vianello, auteur des aventures truculentes de Dick Turpin.

File et monte sur le A

By Jean-Philippe Renoux

Après une longue interruption de 26 ans, Fred termine le cycle des Philémon, en une ultime pirouette en forme d’anneau de Möbius.

Voyage en terre vaudou

By Alix de Yelst

Casterman nous fait le plaisir d’une sortie intéressante à bien des égards ! Hoodoo Darlin’, oneshot entièrement réalisé par la talentueuse Léonie Bischoff, nous emmène en Louisiane sur la piste des esprits vaudou.

Corbeyran

By Jérôme Briot

Zodiaque : douze signes. Douze personnages, détenteurs d’un pouvoir paranormal. Douze one-shots entremêlés. À l’occasion de la sortie du treizième album qui dévoile le passé commun des personnages, Corbeyran nous explique les coulisses de cette série-concept.

Jules Verne’s not dead

By Thierry Lemaire

Le steampunk a toujours fait bon ménage avec la littérature jeunesse. Le Voyage extraordinaire de Filippi et Camboni en est une nouvelle preuve. Invitation au voyage, castagne et grosses machines, le cocktail est savoureux.

Le BDM nouveau est arrivé

Savez-vous combien vaut ce que vous avez dans votre bédéthèque ? Depuis 1979, le BDM représente la bible des acheteurs, vendeurs, libraires et collectionneurs de BD. Vendu à plus de 300 000 exemplaires toutes éditions confondues, cet épais recueil, qui paraît tous les deux ans, recense la cote de plus de 120 000 albums et magazines de BD. À l’occasion de la sortie du volume 2013-2014, nous avons voulu revenir sur ce travail de fourmi, et surtout nous interroger sur sa pertinence à l’ère de l’Internet.

Marché de la BD : la nature de la crise

By Didier Pasamonik

Quelle drôle d’époque vivons-nous. Jamais l’offre de bande dessinée n’aura été si abondante, jamais la bande dessinée n’a connu autant de créativité, tant artistique que commerciale, et pourtant, jamais les tensions n’auront été aussi grandes, ni l’impression de marasme qui s’en dégage.

Hey!

By Thierry Lemaire

Une revue, une exposition et un catalogue. Hey! se multiplie et se démultiplie pour présenter un collectif d’artistes tous plus foutraques les uns que les autres. Vous n’en ressortirez pas indemnes.