Vous allez déguster

Mon petit cordon bleu

by Emmanuel Abela · illustrations: Gabrielle Awad

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé le cordon bleu. Quand j’étais petit, je le regardais avec émerveillement, m’attardant sur chacune de ses parties, l’escalope de veau panée, le fromage et le jambon. Généralement, je l’entrouvrais, le découvrais et libérais le gruyère fondu dans mon assiette, avant de le refermer pour le découper. Le plaisir visuel était généralement suivi d’un pur moment de délectation que je faisais durer… ou pas !

Toute première fois

by Fouzi Louahem

J’essaie d’avoir un certain aplomb en le disant parce qu’à 37 ans passés, c’est bien la première fois que je commande ce sandwich dans un fast food. On est en mars 2011 et ça fait 17 ans que Pulp Fiction est sorti en salle, ça fait 17 ans que je salive à l’évocation de ce nom « royal cheese ». Non pas que je sois un militant alter-mondialiste, un végétarien invétéré ou un fin gourmet, non, je suis un Français musulman.

Je fais ce que je veux avec mes lardons

by Agnès Boukri · illustrations: Chloé Bamberger

Etre végétarienne en Alsace est un exploit de tous les jours. Pourquoi tant de lardons ? Quel que soit le plat que je commande au restaurant, je précise « sans lardons ». Même pour les fraises. Je les connais les Alsaciens : en cuisine ils ont vite fait de saupoudrer deux ou trois lardons sur la chantilly pour faire joli. Idem pour la tarte flambée, j’ai beau la commander sans lardons, elle arrive dans mon assiette sans oignons… une sorte de lapsus culinaire. Oui, c’est plus fort que tout. J’en suis sûre maintenant : Saint Lardon est le patron des cuisiniers alsaciens.

Tous sur le radis

by Marc Paul · illustrations: Laurence Bentz

Explications, conseils, anecdotes et bon plan : tout ce qu'il faut savoir sur cette plante potagère bisannuelle de la famille des brassicacées, encore appelée « racine, raifort ou rave, navet ».

Une affaire de goût

by Sylvia Dubost · illustrations: Lætitia Gorsy

Je tiens les parfums gourmands en horreur. Vraiment. Ils représentent pour moi l’antithèse du raffinement. Fruits, vanille et noix de coco, caramel, bonbon et chocolat… tous ces fleuris - fruités à la mode, Miss Dior chérie et son pop corn à la fraise, les saisonniers d’Escada dégoulinants de fruits et de crème solaire (voir aussi lenouveau Very Irrésistible Tropical Paradise (sic) aux fruits de la passion, heureusement une édition limitée), la reformulation de Nina où une pomme d’amour collante remplace désormais la pomme croquante…

So sex, so rock’n’roll 

Certains se souviennent de Gossip aux Eurockéennes de Belfort en 2008. Ce concert est entré dans la légende du festival, mais aussi dans la grande histoire du rock’n’roll. La sécheresse de la rythmique syncopée et incisive tranchait alors avec la moiteur ambiante, jusqu’au moment où Beth Ditto a décidé de poursuivre le chant au milieu de la foule, vêtue d’une simple culotte et d’un soutien-gorge trop serré.

Tupp Top !

by Caroline Lévy

Les soirées tupperware sont l'objet de bien des fantasmes. Les hommes les redoutent : que peuvent donc faire les amies lors de ces réunions, si ce n'est se moquer d'eux ? Les femmes, elles, en ont très envie, mais sans savoir vraiment ce qui se passe. Pour Zut!, Caroline a décidé de franchir le pas...

Brigadoo

by Myriam Commot-Delon · illustrations: Christophe Urbain

Chef, entremétiers, pâtissiers, marmitons, garde-manger, reines des fous rires et lécheurs professionnels de cuillère en bois ont été réunis dans la cuisine du très chic Showroom Bulthaup pour le lancement de ses ateliers culinaires pour enfants.

Hey cupcake !

by Cécile Becker · illustrations: Christophe Urbain 

Bière-foot au masculin, champagne-gâteaux au féminin, les réunions exclusivement réservées à un seul sexe sont un moyen de partager exploits sportifs ou sexuels pour les uns, potins et recettes pour les autres (avec un "e"). A Strasbourg, des femmes à la fleur de l'âge se donnent rendez-vous pour cuisiner pâtisseries et autres gourmandises : cette année, le cupcake a traversé la Manche pour salir leurs lèvres rosées.

Phali-délices

by Emmanuel Abela

Marcel Duchamp, c'est son dada. Philippe Bruneteau tourne et détourne les mots pour donner du sens à des pièces qui associent interrogation et plaisir. En témoignent ces moules à kougelhopf, déclinées dans une version design, et son projet de cornets de glace.

Inter-face

by Myriam Commot-Delon · illustrations: Alexis Delon / Preview

Diplômée de l'École Duperré, des arts décoratifs et de la faculté de Strasbourg, Barbara Leboeuf est à la fois plasticienne, pédagogue et céramiste. Elle a jeté son dévolu sur la porcelaine pour créer un langage fait de superpositions et de fragmentations.

related issues

La Revue de Téhéran Gastronomie iranienne
gastronomie · la maison de la poésie · mythologie · art contemporain iranien · madjid · recettes iraniennes
#57
2010-08
2,50 €
Le Crapouillot La Bonne Vie
gastronomie · cuisine · marcel achard · guide michelin · gastrologues · galtier-boissière
#5
1968-12
0 €
folk · edouard baer · art culinaire · le petit chaperon rouge · festival faveurs de printemps · les films du delta
#222
2008-04
0 €