Créer une Alerte

Vivre avec sa folie

numéro 19
date 01/2011
magazine Books
périodicité mensuel
Univers Littérature
partager
kiosque

Nous avons tous un grain, cela va sans dire. Surtout, la réalité perçue par chacun de nous est différente de celle perçue par tout autre. Or ce qui distingue la folie au sens psychiatrique du terme, c’est le basculement dans une réalité différente. Différente en un sens plus lourd, car elle s’oppose à celle qui fait plus ou moins consensus et s’accompagne de comportements jugés anormaux. Mais, bien sûr, les frontières sont floues.

  • Vivre avec sa folie — Par Olivier Postel-Vinay,Oliver Sacks, Luiz Ferri Barros, John Strauss

    Introduction - « C’est moi qui suis dieu » - Olivier Postel-Vinay
    Moi, Elyn Saks, schizophrène
    Ce jour-là, Sally a basculé - Oliver Sacks
    Lettres de psychotiques - Luiz Ferri Barros
    John Strauss : « La réalité échappe aux manuels de psychiatrie » - John Strauss

  • L’alliance inavouée d’Israël avec l’Afrique du sud — Par Bernard Porter

    Comment un pays né des persécutions nazies a-t-il pu s’allier à un régime raciste ? Israël et l’Afrique du Sud ont entretenu, dans les années 1970 et 1980, d’intenses relations commerciales et militaires. L’État juif serait allé jusqu’à proposer des armes nucléaires à Pretoria. Alliance immorale ou realpolitik bien comprise de la part de ces deux États parias ?

  • La chute de la maison Irlande — Par Ian Jack

    Pourquoi le modèle irlandais s’est-il effondré ? Un journaliste de Dublin raconte l’envol et l’effondrement économique de ce petit pays, ruiné pour avoir cru inventer la pierre philosophale du développement accéléré : impôt minimum, spéculation maximum – notamment dans l’immobilier. C’est aussi un bel exemple de collusion entre la politique et l’argent.

  • Flagrant délit de lâcheté dans l’Himalaya — Par Jonathan Mirsky

    Le 30 décembre 2006, une religieuse tibétaine en fuite est abattue par les gardes-frontière chinois, à six mille mètres d’altitude. Quarante cordées d’alpinistes occidentaux assistent à la scène… et décident de se taire.

  • Un livre de recettes pas très casher — Par Jeffrey Yoskowitz

    Si Eli Landau a décidé d’écrire le premier livre de recettes israélien sur le porc, c’est uniquement, dit-il, par goût pour cette viande bannie par la tradition juive et dont la consommation reste réprouvée dans le pays. Provocateur ?

  • Dans la peau de Keva, Tchèque et Rom — Par Barbara Breuer

    « Si tu n’es pas sage, les Tsiganes vont venir te chercher ! » La menace sert en République tchèque à calmer les enfants désobéissants. Une BD part en guerre contre ce racisme ambiant. Keva, une Praguoise de 21 ans, est l’héroïne du premier tome.

  • Houellebecq en son aquarium — Par Anthony Daniels

    En guerre contre l’« optimisme con », Houellebecq décrit crûment le vide existentiel, la vulgarité ambiante et l’impossibilité de relations humaines dignes de ce nom dans la société actuelle. Dans La Carte et le Territoire, cette description atteint son apogée. On y décèle aussi une peur morbide de l’amour.

  • Ferreira Gullar : « Le poète est choisi par le poème » — Par Ferreira Gullar

    Figure tutélaire de la poésie brésilienne contemporaine, Ferreira Gullar publie, après dix ans de silence, un nouveau recueil. L’occasion pour lui de raconter la gestation de ses poèmes, au gré de l’étonnement fugitif qui saisit l’écrivain au contact des réalités les plus banales.

  • Le Pakistan, version colorisée

    Des mausolées aux affiches de cinéma, des décors de camions aux publicités pour les grandes marques du pays, un livre unique en son genre explore l’étonnante culture visuelle du Pakistan. Et rappelle à quel point ce pays ne se résume pas à son image de sanctuaire de l’islam radical.

  • Apprendre à lire avec Nabokov — Par Dolores Gil

    Dans les cours qu’il donna aux États-Unis, dans les années 1950, l’écrivain affirmait sa conception originale de la littérature. Le vrai lecteur « caresse les détails » et « rend un culte à la moelle épinière ».

  • « Chávez dicte le chemin vers la terre promise »

    Entretien avec Noami Daremblum