Romas Harlequins: une passion inavouable

Des ondes en disgrâce

By Marc Endeweld · Illustrations: Manu Boisteau

N’avez-vous jamais pesté contre un poste de radio qui, installé dans une région reculée, ne captait pas votre station préférée ? Figurez-vous que l’on connaît l’antidote, il s’agit de la radio numérique terrestre. Avec elle, point de parasites ni de “zones blanches” : la petite soeur de la TNT offrirait une meilleure couverture géographique et favoriserait les naissances de radios. Mais elle est boudée par les grands groupes privés et par les pouvoirs publics. Une révolution technologique... tuée dans l’oeuf ?

Une victoire anglaise

By Anne-Laure Pineau

Les inégalités salariales, c’est international, voire universel. En Grande-Bretagne, les femmes touchent en moyenne 15 % de moins que les hommes. En octobre dernier, d’anciennes employées municipales de Birmingham ont obtenu de la justice le remboursement d’années de travail souspayé. Une victoire qui pourrait bien faire trembler – et raquer – tout le Royaume-Uni !

2013, fin des inégalités? A voir !

By Isabelle Germain · Illustrations: Besse

Puisque le gouvernement a l’air disposé à faire changer les choses, nous allons ouvrir l’oeil. Petit menu des mesures attendues en 2013 pour lutter contre les inégalités professionnelles, les violences et pour renforcer la parité. On attend les réformes !

28 minutes, l’émission qui décrasse nos cerveaux

By Marc Endeweld · Illustrations: Besse

Ni lol, ni pontifiante, l’excellente émission d’actualité d’Arte présentée par Élisabeth Quin a réussi, en un automne, à trouver son public. Et ce, malgré la concurrence des 20 heures. Un bol d’air salutaire dans le paysage monotone des programmes d’actu...

Lindsey Nefesh-Clarke: L’humanitaire 2.0

By Souâd Belhaddad · Illustrations: William Beaucardet

Il suffirait d’un petit clic sur votre portable, d’un modeste don pour que, n’importe où dans le monde, une femme puisse étudier grâce à vous ? Trop simple ? Attendez… Lindsey Nefesh-Clarke va vous convaincre. Cette entrepreneuse met la solidarité internationale à l’heure du numérique. Armée d’un sourire, elle améliore concrètement la vie des femmes pauvres dans le monde entier.

Big brother, c’est toi, moi, nous...

By Docteur Kpote · Illustrations: Cyril Sancereau

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote intervient depuis une dizaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France, de Versailles à Clichy, en passant par Paris, comme “animateur de prévention”. Chaque semaine, il rencontre des dizaines de jeunes avec lesquels il tente de dialoguer sur la sexualité et les conduites addictives. Plongeon en adolescence, sur les rivages de la puberté, en période de forte inondation hormonale…

L’action directe au service de la Terre

By Laure Noualhat · Illustrations: Marielsa Niels

Sabotages, incendies, vandalisme, intimidations. Pour défendre leur cause, certains écolos embrassent l’illégalité. Ils sont souvent jeunes, arborent des bouilles angéliques et veulent encore faire fleurir les utopies dans ce siècle… Sauf qu’aujourd’hui ces virulents rêveurs sont traités, jugés et condamnés comme de vulgaires terroristes. À l’heure où les négociations climatiques de Doha, au Qatar, se sont soldées par un énorme flop et où les gouvernements se fichent royalement de l’urgence écologique, ils ont décidé d’agir. Et le paient au prix fort.

La bombe qui inventa la toile radiocommandée

By Anne-Laure Pineau · Illustrations: Roger Viollet

Saviez-vous que la technologie à l’origine du Bluetooth, du GPS ou du Wi-Fi a été inventée par une star hollywoodienne des années 40 ? Hedy Lamarr, une Autrichienne au charme fou, mit en effet au point, en pleine guerre mondiale, le spread spectrum, une technique de communication permettant de diriger une torpille à distance. Comment « la plus belle femme du monde », qui ne récolta qu’indifférence et raillerie à l’époque de sa trouvaille, a-t-elle finalement changé nos vies ? La réponse n’est plus top secret.

Les illusions retrouvées

By Margot Loizillon, Chloé Marot · Illustrations: Aldo Sperber

La magie en famille, mais sans lapin ni haut-de forme, ni fille coupée en deux. Un beau duo proche du public, qui travaille à l’ancienne dans un café tout simple. Dominique et Alexandra Duvivier ont accueilli Causette pour discuter chapeaux, baguettes et vie de saltimbanque!

L’hypnose: libération ou assujettissement?

By Johanna Luyssen, Nathalie Gathié, Adélaïde Robault, MArgot Loizillon · Illustrations: Julie Cerise

Vous avez les yeux ouverts, mais vous flottez ; vous êtes ici, mais ailleurs ; votre conscience se libère, mais vous vous sentez soumis... Ah ! l’hypnose ! Ça fait frémir, ça fascine aussi. Comment peut-on manipuler n’importe qui en claquant des doigts ou en agitant un pendule ? Allez, il est sain de briser les fantasmes. L’hypnose existe depuis la nuit des temps et sous différentes formes : transes, méditations, lévitations. Ce n’est pas de la magie, pas une science non plus, c’est un ensemble de techniques. Du coup, elle est utilisée à la fois par des gourous mal intentionnés et par des thérapeutes très sérieux.

Sur les traces de Cham

By Émilie Rouy · Illustrations: Nicola Lo Calzo

Au commencement était l’histoire de Noé, qui, après avoir été vu ivre et nu par son fils Cham, le maudit et condamna ses descendants à être des esclaves. Au xie siècle, les trois religions monothéistes désignèrent officiellement Cham comme l’ancêtre du peuple noir, apportant une caution religieuse à l’esclavagisme. Le photographe Nicola Lo Calzo a entamé un travail documentaire qui interroge la mémoire de l’esclavage et de la traite des Noirs. D’abord en Afrique, au Ghana et au Bénin – notamment à Ouidah, qui fut la principale ville d’embarquement des esclaves pour les Amériques au xviiie siècle. Il poursuit actuellement son reportage dans les Caraïbes et se rendra, pour finir, en Europe. Il s’attache à montrer pudiquement et scrupuleusement l’héritage des descendants d’esclaves et des familles africaines esclavagistes, au travers de rencontres, de lieux et des rites animistes ou chrétiens. Petit voyage en Afrique occidentale, sur les traces complexes et tragiques de ce passé difficile à assumer.

La pilule en bandoulière

By Julia Pascual · Illustrations: Christophe Meireis

Il a mis au point la pilule abortive, cette invention qui a révolutionné la condition féminine. Le professeur de biochimie Baulieu a une vie très riche et très longue derrière lui, passée entre les États-Unis et la France, entre l’art et la science. À 86 ans, il travaille encore, cette fois à la recherche d’un remède pour guérir Alzheimer. Et il lui reste de la force pour frimer gentiment à l’évocation de sa carrière. Portrait d’un ponte de laboratoire.

Harlequin : pourquoi tant de haine ?

By Adélaïde Robault · Illustrations: Camille Besse

Leurs auteurs ne sont pas invités au Salon du livre et leurs (très nombreuses) lectrices se font discrètes. Tout monde connaît les romans Harlequin, mais personne ne les aime. Pourtant, ils s’écoulent par millions chaque année en France. Las ! Soixante-trois ans après sa création au Canada, la collection Harlequin continue de faire mauvais genre. Mais pourquoi tant de haine envers ces romances où l’amour triomphe toujours, où les torses masculins sont virils, où les yeux des héroïnes dansent dans de chatoyantes nuances de vert-bleu-paillette d’or, et où les étreintes sont aussi fugaces que passionnées ? Hein, franchement ?

La danse corps et âmes

By Iris Deroeux · Illustrations: Darcy Padilla, agence Vu

Peu connue en France, l’Américaine Anna Halprin est un monument de la danse et de la performance. À 92 ans, elle est toujours en mouvement dans sa maison studio près de San Francisco, aux États-Unis. Mais la présenter « seulement » comme une danseuse serait réducteur : elle incarne une philosophie de vie. La rencontrer, c’est prendre une gracieuse – mais grande – claque qui réveille et qui nous rappelle ce que signifie le mot « vivre ».

Les tribulations d’un cinéphile indien en France

By Bérangère Portalier · Illustrations: Christophe Meireis

C’est l’histoire d’un Français d’origine indienne de 33 ans à peine qui a décidé d’importer le cinéma de Bollywood dans l’Hexagone. Tout seul, comme un grand ! Et, comme dans un bon film indien, tout ça ne s’est pas fait sans obstacle : entre la mafia tamoule établie à Paris et le peu d’appétit du public pour ces films, Agilane Pajaniradja a dû vaincre pas mal de réticences pour arriver à ses fins...