Fernando Botero

Tille Pepermans

by Elien Haentjens · illustrations: Guy Kokken

Dans cette rubrique, COLLECT s’intéresse à la place occupée par les jeunes artistes dans le monde contemporain. Pourquoi ont-ils choisi cette voie, d’où leur vient leur inspiration et comment se positionnent- ils ? Ce mois-ci, place à la Malinoise Tille Pepermans (1993).

Martin Parr

by Els Bracke

Humour british, gènes obsessionnels et grand-père photographe amateur, voici quelques-uns des aspects qui ont influencé l’œuvre photographique de Martin Parr. Avec des représentations permanentes à la Tate Modern, au Centre Pompidou et au MoMA, l’artiste est reconnu dans le monde entier pour sa photographie sociale et ce regard décalé sur le monde occidental. Hangar rassemble des séries anciennes et récentes dans une vaste rétrospective.

Bruno Verbergt

by Johan Frederick Hel Guedj · illustrations: Johan Frederick Hel Guedj

Le Musée Art & Histoire a-t-il vocation à s’imposer sur la scène muséale internationale ? Son directeur ad interim, Bruno Verbergt, en a la ferme conviction, même s’il mesure l’ampleur de la tâche.

Jules Wabbes

by Christophe Dosogne

Une petite dizaine d’années après la grande rétrospective que lui consacrait le palais des Beaux-Arts de Bruxelles, il est temps de remettre les pendules à l’heure quant aux problèmes d’attribution liés au travail de Jules Wabbes.

Botero ou la rondeur comme alternative poétique

by Christophe Dosogne

Universellement réputé pour ses personnages aux formes rondes et voluptueuses, l’œuvre du peintre et sculpteur colombien Fernando Botero est le résultat d’une recherche exigeante et déterminée, dans lequel l’artiste s’est engagé il y a plus de 70 ans. A l’occasion de sa première rétrospective dans un musée belge, COLLECT s’est penché sur la carrière de ce monstre sacré, dans le cadre d’un entretien exclusif qui tord le cou aux idées reçues.

Christo, une dernière fois ?

by Céline de Geest

La date du 16 septembre 2021 était à marquer d’une pierre blanche. Près de soixante ans après qu’il en ait dressé les plans, le projet d’empaquetage par Christo de l’Arc de Triomphe de Paris devenait enfin réalité : pas moins de 25 000 mètres carrés de polypropylène argent bleuté, emballés dans 7 kilomètres de corde rouge. Mais, qu’est-il advenu des esquisses préparatoires, réalisées dès 1962, et quelle en est la valeur ?

Incontestable David Hockney

by Gilles Bechet

Au soir du 15 novembre 2018, David Hockney devenait l’artiste vivant le plus cher du marché. Un record détenu jusqu’alors et pendant cinq ans par la sculpture Balloon Dog (Orange) de Jeff Koons. Ce soir là, chez Christie’s à New York, le tableau Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) de 1972 était adjugé 80 millions de dollars (90,3 millions avec les frais). Âgé aujourd’hui de 84 ans, l’artiste britannique est une figure singulière sur le marché et dans l’histoire de l’art.

Femmy Otten

by Els Bracke

Tout commence par la recherche du bois adéquat, le tilleul européen, à la pousse lente et à l’ombre, pour obtenir la structure nerveuse la plus épaisse possible. La démarche n’est pas évidente. La sculpture est née dans sa tête, mais Femmy Otten sait qu’il passera de l’eau sous les ponts avant qu’elle ne prenne sa forme définitive. Il lui faudra également du temps pour désamorcer ce sentiment par lequel elle voulait, en tant que jeune femme artiste, briser les tabous et donner le droit d’exister à ses sculptures.

En Corée, de la céramique pour l’élite

by Céline de Geest

La culture coréenne se base sur des traditions très anciennes et fut longtemps organisée en stricte hiérarchie. L’origine déterminait l’avenir professionnel de chaque homme et il était pratiquement impossible de s’élever socialement. L’élite ou yangban témoignait de son importance grâce à la céramique. Ces objets, conservés dans un parfait état, racontent l’histoire de la Corée.

Kara Walker

by Gwenaëlle de Spa

Esclaves et oppresseurs, symboles coloniaux ou discriminants dialoguent et se confrontent dans son œuvre. Kara Walker capture de manière puissante, comme peu ont pu le faire avant elle, les heurts entre passé et présent, entre histoire et récits d’horreur. Et cela, sans aucune considération pour le politiquement correct.

related issues

Beaux Arts Magazine Fêtes et festins de l’art les plus délirants · david hockney · edgar morin · morandi · simon njami
#438
2020-12
5,90 €
Beaux Arts Magazine Le renouveau jouissif de la céramique · jean-luc nancy · david hockney · talibans · rafael moneo
#448
2021-10
5,90 €
Revue des Deux Mondes Stefan Zweig · david hockney · joseph roth · andré suarès · jérôme fourquet · le joueur d'échecs
#202112
2021-12
9,99 €