Cent ans de photos coquines

Le petit oiseau peut-il sortir tout nu ?

By Romi

La vulgarisation de l'image libertine représentant une femme nue ou peu vêtue a commencé sous le Premier Empire, avec l'invention de la lithographie par Senefelder. Les artistes s'empressèrent aussitôt de reproduire sur pierre les oeuvres des peintres à la mode, comme les nudités de David, de Girodet ou de Prud'hon. Les tirages sur papier allaient permettre d'offrir des femmes nues à un public moyen et les premières « pin-up girls » allaient enfin pénétrer dans la chambre du prolétaire. Ce n'était qu'un début ! En 1837, l'invention de Nicéphore Niepce, usurpée par Daguerre qui lui donna son nom, fit rapidement passer la lithographie au second plan. Dès que M. Arago eut annoncé officiellement que le daguerréotype permettait d'exécuter en quelques minutes un portrait « à ressemblance garantie », on se bouscula chez les photographes. Malheureusement, les images sur plaque d'argent étaient sombres et les temps de pose en plein soleil étaient très longs. On peut lire, dans un manuel de daguerréotypie édité en 1839, quelques conseils techniques : « On ne réussira bien qu'en exposant le modèle au soleil, en plein air, avec reflets de draperies blanches. » Un an plus tard, la daguerréotypie avait fait de grands progrès. Dans toutes les villes, on avait commencé à aménager des ateliers où s'alignaient, à longueur de journée, des familles entières, du grand-père au petit cousin.

Le photographe

Le voyeur

Les seins

Les bas

Les sportives

Les méchantes

Illustrations: Herbert Hesselmann

Les équivoques

Illustrations: Jacques Bourboulon

Les lingères

Illustrations: Philippe Ughetto

Les voyageuses

Illustrations: Jean-Loup Sieff

Des belles et des bêtes

Illustrations: Jean Michel

Les femmes d’intérieur

Illustrations: Georges Tourdjman

Les nymphettes

Illustrations: Jacques Bourboulon

Les Fées et gestes

Les intellectuelles

Les soubrettes

Femmes à femmes

Illustrations: Jean-Loup Sieff

En avant la musique

Illustrations: Jan Cobb

Les exotiques

Les baigneuses

Illustrations: Claude Guillaumin