Des Mochicas aux Incas

Exposition Des Mochicas aux Incas au musée du Val d’Oise

by Benoît Santini

Du 13 octobre 2018 au 15 septembre 2019, le musée archéologique du Val d’Oise, à Guiry- en-Vexin, propose une belle exposition consacrée au Pérou archéologique. Entre objets rituels, documentaires, panneaux explicatifs, parcours pédagogique, le visiteur est amené à découvrir de fascinantes civilisations andines.

Brésil, un christianisme de libération à l’envers

by Olivier Chatelan

« Libérer » le Brésil des malheurs qui le frappent : le mot revient en boucle dans les diverses prises de parole du président Jair Bolsonaro, pendant sa campagne électorale à l’automne dernier puis lors de son investiture à Brasilia le 1er janvier 2019. Le nouvel homme fort du pays entend « redresser la patrie, en la libérant définitivement du joug de la corruption, de la criminalité, de l’irresponsabilité économique et de la soumission aux idéologies [...] », à l’heure où « le peuple a commencé à se libérer du socialisme, du renversement des valeurs, du gigantisme étatique et du politiquement correct ». Si ce vocable est d’un usage fréquent dans les discours politiques de tous les continents pour fustiger avec prophétisme l’inaction ou l’incurie des candidats sortants, il prend un relief particulier au Brésil, pays dans lequel la libération a pendant plusieurs décennies été associée à un christianisme qui se situe à l’opposé de la ligne actuellement défendue par Jair Bolsonaro.

Le “héros” d’avril 1965 en République Dominicaine

by Laurence Buzenot, Hector R. Quezada

Francisco Alberto Caamaño Deñó, José Francisco Peña Gómez, Fabio Chestaro Mejía et bien d’autres sont les « Héros » célèbres de l’histoire dominicaine récente. Cette célébrité n’aurait pu se construire sans ces foules de personnes anonymes, aux vies ordinaires qui ont façonné eux aussi l’histoire et à qui on donne peu la parole. Les « Héros » d’avril 1965 sont les hommes et les femmes, voire les enfants, toutes catégories sociales confondues, qui ont participé à la révolte pour le retour d’un régime démocratique. C’est un groupe hétérogène constitué de militaires, de politiciens, d’intellectuels, d’artistes et d’anonymes du peuple du camp des constitutionnalistes soutenant Juan Bosch élu démocratiquement en 1963 et déchu sept mois plus tard par un coup d’État militaire.

Fiesta Gráfica, le graphisme et l’Amérique latine

Pour entamer sa saison artistique 2019, la Maison de l’Amérique latine fait rayonner la vivacité de la création graphique dans les pays de l’Amérique d’expression latine du 15 février au 7 mai 2019, avec pour chef d’orchestre Michel Bouvet, qui a tissé des liens forts dans cette partie du monde. Cette exposition présentera les productions de vingt-six graphistes latino- américains – dont onze travaillent au sein d’ateliers collectifs – que Michel Bouvet a invités en France, en regard de son œuvre graphique et photographique liée à l’Amérique latine.

Brésil 2019, une démocratie Canada Dry

by Jean-Jacques Kourliandsky

Il y a quelques années, encore au XXe siècle, le soda Canada dry vantait ses vertus de façon paradoxale. La boisson, selon la publicité qui alors passait en boucle dans les cinémas, avait la couleur et la présentation des bouteilles de whisky. Et pourtant échappait aux limiers incorruptibles des années de la prohibition aux États-Unis. Tout simplement parce qu’elle n’avait que les apparences de l’alcool.

L’Amérique Latine par l’image

by Januario Espinosa

Les Nouveaux Espaces Latinos organisent cette année la 13e édition du festival Documental, l’Amérique latine par l’image. Ce festival, consacré exclusivement aux documentaires sur l’Amérique latine, est unique à Lyon, ville de naissance du cinéma, mais aussi en France, et se déroulera du 18 au 23 novembre 2019. Cette semaine de projections gratuites est l’occasion de partager au public les différents regards portés sur l’Amérique latine par des réalisateurs et réalisatrices originaires du monde entier afin de faire découvrir les réalités, les cultures et les questions qui animent le continent latino-américain.

Panorama du cinéma latino dans les festivals

by Alain Liatard

L’année 2018 a été particulièrement riche pour le cinéma latino. Il n’y a guère eu de semaines où une critique de l’un ou l’autre des films projettés ne s'imposait pas, provenant de nombreux pays, même si certains comme la Bolivie ne sont guère représentés dans les manifestations. Cette chronique revient justement sur les festivals majeurs pour le cinéma latino-américain en France : Cinelatino à Toulouse, Les Reflets de Villeurbanne, le Festival de Cannes, le plus grand marché du cinéma mondial, Biarritz et Lumière à Lyon, sans citer les autres films présentés à Rotterdam, Locarno, Nantes (Les 3 Continents), Genève (Filmar) ou San Sebastián.

Projet documentaire sur l’ambassade de France au Chili

by Gabriel Vallejo

Conversation avec Thomas Lalire

Jorge Arriagada, portrait d’un compositeur

by Kévin Saint-Jean

Né en 1943 à Santiago du Chili, le compositeur Jorge Arriagada est célèbre pour les bandes originales qu’il signe pour des réalisateurs français comme Jean-Pierre Mocky, Olivier Assayas ou Philippe Le Guay (Les Femmes du 6e étage, Alceste à bicyclette). Il est surtout l’homme qui a accompagné le réalisateur Raúl Ruiz tout au long de sa carrière cinématographique jusqu’à sa mort, en 2011. Depuis des décennies, son talent de compositeur hétéroclite lui offre l’occasion de signer d’autres œuvres pour le cinéma et de nous offrir une vision de la composition riche et exigeante au cinéma.

related issues

Recherches en Esthétique Transgression(s)
brésil · république dominicaine · yves klein · guadeloupe · transgression · dominique berthet
#18
2013-01
15 €
république dominicaine · florence · charlie hebdo · djihad · gemmologie · stéphane lagoutte
#10
2016-04
4,95 €
Surf Session Fergal Smith
suède · république dominicaine · canaries · atlantique · fergal smith · cabarete
#331
2015-03
3,90 €