Numéro 2

Autobiographie au magnétophone

By Sandro Penna

Suite et fin de l’« autobiographie irrégulière » d’un des poètes italiens les plus marquants du XXe siècle, dont la première partie était au sommaire du numéro 1 d’Hétérographe. Par flashs successifs, dans la pénombre de son appartement romain, Sandro Penna (1906-1976) livre sa vie intime aux dernières bandes d’un magnétophone. En première traduction française.

Scène d’un opéra de rue

By Lawrence Ferlinghetti

Un été torride, deux chiens en chaleur dans la canicule, un Don José vieillissant : en quelques traits, Lawrence Ferlinghetti – l’un des chefs de file de la Beat Generation – nous entraîne dans les aléas des accouplements.

Notes d’un crocodile

By Qiu Miaojin

Qiu Miaojin, née en 1969 à Taïwan, a décidé de s’ôter la vie à l’âge de 26 ans alors qu’elle finissait ses études à Paris. Dans Notes d’un crocodile (eyu shouji), le roman qui a fait d’elle une figure de proue de la littérature homosexuelle taïwanaise, la narratrice raconte l’échec de sa première relation amoureuse, mêlant au récit le conte tendre et drôle d’un crocodile qui se déguise pour vivre parmi les hommes, symbole d’une sexualité à la fois revendiquée et problématique. Elle s’adresse ici, dans une lettre, à la fille qu’elle a aimée puis quittée.

Sauve avec nom

By Antonella Anedda

La poétesse italienne Antonella Anedda travaille depuis longtemps les thèmes de la guerre et des blessures intérieures, dans une oeuvre au lyrisme tendu. Son recueil Nuits de paix occidentales a été traduit en français aux Éditions L’Escampette en 2008. Elle nous livre ici une suite de textes inédits consacrés à la figure douloureuse et fuyante d’une mère malade.

L’Infamie amoureuse de Patrice Floret

By Christophe Esnault

Christophe Esnault – jeune auteur français, coparolier du groupe Le Manque – nous propose une « chronique littéraire imaginaire » où la mise en abyme, marquée par différents choix typographiques, nous mène dans des eaux troubles.

Hassine Ahmed

By Grisélidis Réal

«Catin révolutionnaire », militante de la première heure pour les droits des prostitué·e·s, Grisélidis Réal (1929-2005) a laissé une oeuvre où se croisent passion libertaire et expérience autobiographique. Deux volumes de lettres et deux romans (Le Noir est une couleur; Suis-je encore vivante?) ont consacré la puissance de son écriture. Les Archives littéraires suisses détiennent un riche fonds d’inédits de cette autrice : articles de presse, poèmes, correspondances littéraires, ébauches de roman ; parmi ces dernières, nous avons choisi trois pages incendiaires.

Coco Fusco : interrogatoires

By Jelena Ristic

Coco Fusco, artiste et curatrice états-unienne d’origine cubaine, s’intéresse dans son travail à la condition des femmes. Elle l’exploite afin de créer un espace où l’art permet la production d’une perspective critique résolument féministe. Petit manuel de torture à l’usage des femmes soldats (Les prairies ordinaires) se construit sur un parallèle avec Une chambre à soi de Virginia Woolf pour nous empêcher d’oublier Guantanamo et Abu Ghraib, pour nous faire réagir aux relations sournoises que tissent le patriotisme, la guerre, le (post)féminisme, la sexualité.

Françoise Sironi : Métamorphose Trans

By Pierre Lepori

Élève de Tobie Nathan, Françoise Sironi est Maître de Conférences en Psychologie clinique et Psychopathologie à l’Université Paris VIII. Elle a travaillé notamment sur les traumatismes psychiques et intentionnels au Centre Primo Levi et a créé – dans le cadre du Centre Georges-Devereux– un groupe de consultation ethnopsychiatrique pour les transgenres. En les mettant en position d’expertise et en évitant toute attitude discréditante, le cadre normatif cède la place à la richesse de la métamorphose humaine.

Inner streams - print tests

By Emmanuelle Antille

Deux ou trois choses que j’ignore d’Eve

By Maxime Cervulle

Eve Kosofsky Sedgwick a disparu au mois d’avril 2009, dans le silence assourdissant des médias. Cette Queer Queen a pourtant marqué la réflexion contemporaine sur les enjeux du corps en littérature. Maxime Cervulle – qui vient de traduire aux Éditions Amsterdam sa formidable Épistémologie du placard (1990) – brosse un portrait de cette penseuse aux larges horizons.

Gilgamesh au bois des cèdres

By Thomas Römer

Professeur d’Ancien Testament au Collège de France et à l’Université de Lausanne, Thomas Römer nous conduit sur les chemins anciens de Mésopotamie et de Palestine. Dans l’épopée de Gilgamesh, comme dans le récit biblique de David et Jonathan, les amitiés masculines fondent la possibilité d’une altérité qui échappe aux normes sociales et sexuelles de leur époque. Si une lecture gaie de ces relations fort passionnelles reste hypothétique, leur valeur frondeuse demeure intacte.

Les enfants du cyborg

By Wendy Gay Pearson

L’univers vaste et foisonnant de la science-fiction mène les humains dans les dimensions identitaires les plus libres : sur la lune de Lucien de Samosate ou dans le monde des « réplicants » qui peuplent Blade Runner de Philip K. Dick, les enjeux de la procréation sont posés d’une façon tout à fait inédite. On plante son testicule ou on cultive la parthénogenèse, là où l’humain touche à ses limites physiologiques et narratives.