Gardes à vue au Commissariat

Commissaire au Frac

By Luc Adami, Laurence Cyrot

Entretien avec Emmanuel Latreille, directeur du Frac Bourgogne

L’économie du collectif

By Fabrice Gygi

Si Lionel Bovier vous dit qu’il fait du « tuning », n’allez pas croire qu’il se passionne à customiser sa voiture. Ce jeune éditeur suisse, critique d’art et commissaire d’exposition indépendant fait partie du collectif Xn qui regroupe cinq personnalités du monde de l’art contemporain : Stéphanie Moisdon-Trembley, Elisabeth Lebovici, Hans Ulrich Obrist et Jean Charles Masséra . Dans le cadre des Janviers en Bourgogne organisés par la ville de Chalon-sur-Saône, l’Espace des Arts reçoit pour la deuxième fois l’exposition Xn. C’est Lionel Bovier qui est chargé cette année d’organiser l’exposition et de se faire le porte-parole des autres membres du groupe. Nous l’avons donc rencontré à cette occasion afin qu’il nous explique sa « politique » de commissaire d’exposition et, qui plus est, de commissaire indépendant appartenant à un collectif.

Le commissaire et l’artiste

By Jérôme Giller

A l’occasion de l’exposition Xn 00 de Chalon-sur-Saône, nous avons rencontré Fabrice Gygi, artiste suisse qui vit et travaille à Genève. Curieux de savoir quel regard il porte sur le rôle de commissaire d’exposition et comment il l’intègre dans son propre travail, nous lui avons posé quelques questions.

L’histoire est en cours

Qui ne connait pas dans le milieu de l'art contemporain français, l'inlassable et débordante activité d'Eric Troncy, concepteur et réalisateur de nombreuses expositions durant la dernière décennie, rédacteur en chef de la revue Documents sur l'art, essayiste et critique dans de nombreux médias (Les Inrockuptibles, Beaux-Arts, ...) ? Qui n'a pas remarqué avec quelle habileté, lui et d'autres partenaires de la même génération ont su tirer parti de polémiques conservatrices et maladroites pour mieux baliser un territoire, organiser des ripostes appuyées sur des positions théoriques intelligemment étayées et concertées ?

Sarkis

L’exposition monographique de Sarkis qui s’est tenue au capcMusée d’art contemporain de Bordeaux du 21 janvier au 9 avril 2000 investissait l’ensemble du lieu. La grande nef était plus particulièrement occupée par de petites estrades sur lesquelles étaient installés des tapis issus de pays en conflits. Ces tapis permettaient l’installation confortable des visiteurs qui pouvaient ainsi observer des vidéos de l’artiste. Chaque estrade possédait un téléviseur. Un son de gong oriental annonçait le début des films, plongeant la grande nef dans une atmosphère de concentration et de recueillement. Ce lieu, fragment de l’exposition était aussi, trois après-midi par semaine, le terrain de rencontre de l’artiste avec les visiteurs. Tous étaient libres d’interroger Sarkis et d’engager ainsi des conversations et des questionnements sur l’art et le travail de l’artiste. C’est à cette occasion que j’ai réalisé l’interview, en présence de Henri-Claude Cousseau, directeur des Musées de Bordeaux.

related issues

catherine béchard · fabrice gygi · christian patterson · kerry tribe · sabin hudon · robert polidori
#79
2013-08
7 €
Le Matricule des Anges Le roman familial de Tanguy Viel
jonathan coe · nantes · tanguy viel · valérie millet · sylvie gracia · françois salvaing
#99
2009-01
4 €
Kiblind Numéro 42
mode · nantes · jean jullien · le nouveau détective · reportage graphique
#42
2012-10
0 €