Invasions barbares

Les surprises de l’analyse du suaire de Turin

Le saint suaire de Turin, où apparaît la silhouette d’un homme barbu et supplicié, est l’une des plus saintes reliques de l’Église catholique… Car pour certains l’ombre ténue pourrait être celle du Christ imprimée là il y a deux mille ans mais pour d’autres il s’agirait d’un faux médiéval.

Quand l’agriculture sème la violence

By Betty Mamane

L’analyse d’ossements retrouvés dans une fosse commune du néolithique accrédite l’idée que des massacres collectifs ont accompagné l’avènement des premiers agriculteurs en Europe.

Mésopotamie : iL était une fois Le droit des femmes

By Betty Mamane

Être femme en Mésopotamie n’était pas ce que l’on imagine. La correspondance de marchands assyriens, gravée sur des tablettes d’argile de 4 000 ans, évoque une condition féminine remarquable.

La chasse aux pilleurs du patrimoine

By Nicolas Chevassus-au-Louis

Les fouilles clandestines et le trafic de pièces archéologiques ont pris de l’ampleur en France. Afin de lutter contre le pillage du patrimoine, les archéologues ont mis en place des mesures qui commencent à prouver leur efficacité.

L’empire romain au IIIe siècle

Depuis les dernières conquêtes de l’empereur Trajan (53-117) et l’annexion de la Dacie (Roumanie) et de l’Arabie Pétrée, l’Empire domine sur trois continents un territoire de 5 millions de kilomètres carrés : l’ensemble du pourtour méditerranéen, sans oublier le sud de la Grande-Bretagne.

Qu’est-ce qu’un peuple barbare ?

By Nicolas Chevassus-au-Louis

Pour les romains, était barbare quiconque ne partageait ni langue ni la culture romaines. Le barbare était l'étranger, vivant parfois dans l'Empire, mais le plus souvent au-delà de ses frontières. Pour les historiens contemporains, toutefois, il n'est pas simple de définir un peuple barbare.

Attila terreur de l’univers ?

By Christophe Migeon

Ils se sont éclipsés aussi soudainement qu’ils ont émergé des steppes asiatiques. Les Huns, les plus barbares des Barbares, avec à leur tête l’abominable Attila, hantent encore nos mémoires apeurées de leurs galops échevelés. Cette réputation sulfureuse est-elle au moins méritée ?

Les invasions barbares ont-elles vraiment eu lieu ?

By Pascale Desclos, Jean-François Mondot

Au IIIe siècle, l’Empire romain d’Occident est soumis à la pression croissante des peuples barbares qui affluent du nord et de l’est. Une longue période débute, faite d’échanges, d’accords et de confrontations. L’Empire tremble sur ses bases.

Barbares pétris de romanité

By Léo Pajon

Par goût ou par nécessité, les Barbares ont très tôt adopté les us et coutumes de l’Empire. Couvrant presque tous les domaines de la vie quotidienne, cette influence a surtout touché les élites.

Barbares, Romains quels héritages ?

By Dominique de La Tour

Après les raids et les incursions, les peuples barbares s’installent dans l’Empire et se mêlent aux Romains et aux autochtones. Qu’ont-ils apporté ou qu’ont-ils perdu au contact d’un Empire en perte de vitesse ? Regards sur un chassé-croisé culturel.

Ces murs qui divisent le monde

By Pascale Montrazat

Murs de défense, murs politiques ou économiques : si ces différentes fonctions ont évolué au fil des siècles, et se sont entrecroisées parfois, elles n’en ont pas moins gardé une constante : la notion de division. Lorsqu’elle fut érigée au IIIe siècle avant notre ère, la Grande Muraille de Chine – la plus ancienne qui nous soit parvenue – visait à protéger l’Empire des invasions des Huns.

Terres de conquête et d’influences

By Philippe Testard-Vaillant

Les invasions d’hier, de nature politique ou économique, ou les grandes migrations n’ont pas eu pour effet l’éradication des peuples soumis et leur remplacement par d’autres. elles ont, la plupart du temps abouti à la rencontre des cultures.

Être barbare, c’est nier l’humanité d’autrui

Le mot « barbare » désignait, à l’origine, celui qui ne parle pas notre langue. Cette définition se doublait d’une condamnation morale. Le terme prend aujourd’hui une signification métaphysique.

Darwin, l’original

Darwin est le Copernic du XIXe siècle : il a, comme lui, transformé notre regard sur le monde.

Vert

By Philippe Testard-Vaillant

La cote du vert oscille d’une époque à L’autre. couleur du cheval de l’apocalypse, il se pare de vertus curatives dans l’égypte ancienne.

related issues

Espèces Paléontologie
darwin · pascal picq · massane · rhinocéros de java · muséum d'orléans · christophe sidamo-pesson
#3
2012-03
5 €
darwin · oiseau · quarantièmes rugissants · grizzlis · architecture animale · changement climatique@
#18
2015-12
5 €
Le Matricule des Anges Pierre Michon
olivier maulin · attila · pietro citati · bruno krebs · franck venaille · les onze
#103
2009-05
4 €