Les pays africains dans les enjeux climatiques

La victimisation de l’Afrique dans la lutte contre les changements climatiques : un ancrage socio-économique

by Michel Romain Awono Mballa

Analyser la victimisation de l’Afrique dans la lutte contre les changements climatiques apparait dans un contexte où la 25e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 25) a été un échec pour les Etats africains. En effet, l’Afrique est le continent qui subit le plus les effets des changements clima- tiques à cause de sa pauvreté généralisée et de son manque de capacité d’adaptation. Selon Lynn T. White Jr, les racines historiques des changements climatiques sont d’origines culturelle et religieuse.

Les associations dans la lutte contre les changements climatiques au Cameroun

by Martial Wagang Nono

S’il est vrai que l’État reste un acteur majeur dans la lutte contre les changements climatiques, il est toutefois important de noter qu’il ne peut à lui seul surmonter les défis posés par ce phénomène ; d’où la nécessité de faire participer d’autres acteurs à l’instar des associations. Les textes en vi- gueur posent très clairement l’option démocratique du gouvernement camerounais en matière environnementale. C’est sur la base de ces textes que les associations se fondent pour mener leurs actions de lutte contre les changements climatiques. Le rôle joué par ces associations dans la lutte contre ce phénomène est considérable. Elles interviennent à cet effet à différentes échelles : en amont, elles jouent un rôle de sentinelle et d’éveil des consciences ; en aval elles implémentent les politiques climatiques et réalisent des projets d’atténuation et d’adaptation aux changements cli- matiques. Toutefois, certains obstacles empêchent ces associations de jouer pleinement leur rôle.

Justice climatique

by Marcel Maccard Badinga Citala

La complexité de l’indemnisation des préjudices purement environnementaux par la Cour internationale de justice : Remarques cursives sur l’arrêt du 2 février 2018 dans l’affaire relative à certaines activités menées par le Nicaragua dans la région frontalière (Costa-Rica c. Nicaragua)

Les acteurs non-institutionnels et la protection de l’environnement : l’émergence d’une nouvelle technique partenariale de prote

by Adélaïde Nguejo

Les acteurs non-institutionnels accordent une place de choix aux préoccupations en- vironnementales. C’est le résultat d’une prise de conscience qui a pris de l’accélération avec le sommet de Rio de 1992. Sous le guide de la démocratie environnementale, im- pulsée par le laisser-faire gouvernemental, la place que les entreprises et la société ci- vile réservent à l’environnement appelle deux observations. Premièrement, ces acteurs intègrent de façon considérable la protection de l’environnement. Que ce soit dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises, pour les entreprises, qui consacrent la protection de l’environnement dans leurs codes de conduite. Ou alors la société civile qui développe des stratégies de protection de l’environnement. Secondement, il s’établit un partenariat entre les entreprises et la société civile. Cette relation privée qui facilite la responsabilisation des acteurs, favorise l’essor d’une nouvelle technique partenariale de développement durable, donnant plus d’efficacité à la protection de l’environnement.

La revendication d’un statut spécial : l’Afrique au tournant des négociations climatiques?

by Melkide Hossou

Posée pour la première fois en décembre 2015 à la COP21 à Paris, la question de la recon- naissance d’un statut spécial à l’Afrique dans le cadre du mécanisme international de lutte contre les changements climatiques a été inscrite à l’ordre du jour de la COP25 tenue à Ma- drid sous la présidence du Chili. Les États africains réclament un statut spécial et les argu- ments ne manquent pas au groupe des négociateurs africains pour tenter d’obtenir gain de cause. Celui-ci fonde sa revendication sur la situation particulière de l’Afrique, dont la qualité de continent le moins émetteur de gaz à effet de serre contraste fortement avec sa forte vulnérabilité aux changements climatiques que génèrent ces émissions. Cepen- dant, dans un contexte de discussions et de désaccords âpres où prime le consentement souverain des États, les pays africains repartent de la COP25 sans obtenir gain de cause.

Entre dénonciation et dialogue de sourd : l’Afrique dans les négociations climatiques

by Martial Fabrice Eteme Ongono

L’Afrique dans le concert des Nations a tendance à être délaissée dans les négociations clima- tiques. Dans les différentes COP, elle se laisse parfois désirer. On en vient à constater une mi- noration de la considération de l’Afrique dans les enjeux climatiques internationaux à cause de son influence limitée sur la scène internationale et de l’insuffisance des capacités ainsi que du nombre des négociateurs africains. Même si cette minoration doit être revue au regard de la fragilité de l’Afrique face aux défis climatiques et par le truchement du respect des en- gagements approuvés dans la lutte contre les changements climatiques. Ceux-ci touchent au soutien financier sur le climat et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La problématique du changement climatique dans le quartier Mbuku dans la commune de Kisenso

by Maurice Mwaiyanga

La République Démocratique du Congo, la ville de Kinshasa en particulier est l’une des régions du globe où les populations sont affectées par les conséquences du changement climatique. C’est une mégapole à croissance démographique éle- vée : la population joue un rôle important dans la variation du climat de la contrée. Le but de notre étude est de vérifier si la population du quartier Mbuku a des in- formations sur la problématique du changement climatique, notamment en ce qui concerne les causes et conséquences. Notre étude s’intéresse à une pé- riode allant de 2016 à 2017, dans le quartier Mbuku de la commune de Kisen- so situé dans la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo.

Les réactions paysannes aux crises hydro-environnementales dans la vallée du Logone aux XXème et début du XXIème siècles

by Sylvestre Fidessou

Depuis le XXème siècle, le bassin du lac Tchad est confronté à la recrudescence des crises hy- dro-environnementales dont les conséquences sont la modification durable du fonctionne- ment des écosystèmes et les mutations du mode de vie des populations. Face à ces transfor- mations du milieu naturel, les paysans ont souvent, tant bien que mal, essayé de mettre en place des stratégies pour surmonter ces crises. Au rang de ces crises hydro-environnemen- tales, l’accent est mis ici sur les inondations, la sécheresse et l’assèchement du réseau hydro- graphique.

La gestion des ressources en eaux partagées en Afrique dans un contexte de changement climatique

by Yvain Fabrice Tchakossi Kamga

La gestion rationnelle des ressources naturelles est fondamentale pour assurer leur pérennité en quantité et en qualité pour les générations actuelles et celles à venir. Il en est encore plus pour les ressources en eaux partagées, qui sont vitales pour l’humanité toute entière. La gestion des ressources en eaux partagées en Afrique, en tant que facteur de développement et d’une bonne qualité de vie, doit nécessairement s’adapter à son contexte, pour répondre aux enjeux socio-éco- nomiques qui s’imposent à elle.

L’extension des activités extractives devant la responsabilité sociétale des entreprises multinationales en Afrique

by Yacoub Bitocho

Pour permettre à l’Afrique de bénéficier de l’exploitation croissante de ses ressources natu- relles par les entreprises multinationales et de favoriser son décollage socio-économique, les parties prenantes ont pris l’initiative de fonder un certain nombre de principes volontaire sportant sur la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en vue du développement du- rable. Globalement, ces règles président les activités économiques, sociales et environne- mentales des entreprises multinationales. Cependant, le manque d’assise normative de la RSE reste le point d’achoppement.

related issues

Revue des Deux Mondes Autour de Nabokov · ingres · afrique · tiepolo · stefan zweig
#201007
2010-07
9,99 €
Le Quotidien Numérique d'Afrique Lybie : Emmanuel Macron · afrique · algérie · braconnage · burkina faso
#887
2018-09
1 €
Le Quotidien Numérique d'Afrique L’automédication: Une pratique · afrique · sociétés · burkina faso · covid-19 · l’automédication
#1592
2021-04
1 €