Charles Berling

Charles Berling

par Hélène Chevrier

En 1994, Patrice Kerbrat monte Art écrit par Yasmina Reza. La pièce qu’interprètent Pierre Arditi, Pierre Vaneck et Fabrice Luchini a pour sujet principal une toile blanche traversée par de fins liserés blancs. Une oeuvre contemporaine qui a coûté la bagatelle de 200.000 francs à l’époque à Serge, un dermatologue passionné d’art. Quand il exhibe fièrement son acquisition à son ami Marc, il se trouve face à un mur d’incompréhension. C’est le commencement d’une dispute qu’essaie de tempérer leur ami Yvan, une dispute qui dépasse largement la légitimité de la toile et son prix. Ce qui se joue entre eux, c’est la place de chacun dans leur triangle d’amis : Marc qui s’enorgueillit d’une posture paternaliste, Serge qui s’émancipe sans le consentement de Marc et Yvan qui sacrifie toute pensée personnelle à l’amitié de Marc et Serge. Presque 25 ans plus tard, Patrice Kerbrat reprend la pièce fin janvier au Théâtre Antoine, avec Alain Fromager dans le rôle de Serge, Jean- Pierre Darroussin dans celui d’Yvan et Charles Berling dans celui de Marc. Un personnage intransigeant, dictatorial dont il se sent spontanément proche...

Patrice Kerbrat

par Hélène Chevrier

Depuis la création en 1994 d’Art, c’est Patrice Kerbrat qui signe la mise en scène de la pièce. Les comédiens qui se succédent dans les rôles de Marc, Serge et Yvan suffisent à donner une tonalité différente à chaque fois.

Marguerite Bordat & Pierre Meunier

par Vincent Bouquet

L’attraction de la vase

Olivier Marchal

par Patrice Trapier

Ancien rocker et légionnaire, chômeur, raciste, antisémite et homophobe, Nénesse soigne son amertume à coups d’alcool, de tabac et en humiliant sa femme et deux sans-papiers à qui il loue un algéco, un musulman anti-Daech et un ex-employé du Sénat. Autour de ce quatuor de “fracassés du monde contemporain”, le dramaturge et romancier Aziz Chouaki a écrit une “farce anthropologique”mise en scène par Jean-Louis Martinelli. Olivier Marchal fait son retour sur les planches dans le rôle “sans limite” de Nénesse.

Anne-Laure Liégeois

par Hélène Chevrier

Libre comme une fille

Christophe Rauck

par François Varlin

Le monde selon Shakespeare

Pauline Bureau

par Vincent Bouquet

Dans la foulée du succès rencontré par Mon coeur, Pauline Bureau s’empare du texte autobiographique de Céline Milliat Baumgartner, Les Bijoux de pacotille. Elle dirige la comédienne seule en scène, qui se souvient de son enfance orpheline, trente ans après la mort de son père et de sa mère dans un accident de voiture.

Michel Fau

par François Varlin

Si l’on demande à Michel Fau ce qu’il aime au théâtre, il répond : “Rien, c’est pour cela que je fais des spectacles !”. Ce boulimique de travail enchaîne les rôles et les mises en scène, superpose souvent les deux, et aime alterner les auteurs. Après Tartuffe cet automne, il monte et joue Douce-amère de Jean Poiret avec Mélanie Doutey aux Bouffes Parisiens dès le 16 janvier prochain.

Philippe Torreton

par Hélène Chevrier

Pour sa première incursion dans le théâtre contemporain, Philippe Torreton a choisi un texte bouleversant : dans Bluebird de Simon Stephens, il incarne Jimmy, un écrivain qui a converti sa Nissan Bluebird en taxi après avoir renversé sa fille un soir en rentrant chez lui cinq ans auparavant.

Simon Delétang

par Hélène Chevrier

Alors qu’il vient de créer avec lui au Théâtre National de Strasbourg Tarkovski, le corps du poète, Simon Delétang, fraîchement installé à la direction du théâtre de Bussang, monte un nouveau texte de Julien Gaillard, cette fois plus intime et mystérieux. L’écriture de La maison nous entraîne dans l’illusion des souvenirs de trois frères. C’est Wajdi Mouawad, le directeur de la Colline, qui l’a incité à le porter à la scène.

Xavier Legrand

par Hélène Chevrier

L’humain par l’humain

Christophe Segura

par Hélène Chevrier

On le connaissait comme producteur, puis comme directeur de théâtre depuis qu’il a racheté la Comédie Bastille il y a deux ans. Aujourd’hui, Christophe Segura ajoute encore une corde à son arc en signant sa première mise en scène. Le Ticket gagnant est une comédie sur les dégâts causés par l’argent.

Isabelle Mergault

par François Varlin

Isabelle Mergault sait tout faire. Ecrire des livres, des films, des pièces, jouer la comédie. Pour Gérard Jugnot, elle avait écrit en 2000 le film Meilleur espoir féminin ; ils se retrouvent sur le plateau du Théâtre des Nouveautés pour la création de la cinquième pièce qu’elle vient de signer : La Raison d’Aymé.

Jean Bellorini

par Gilles Costaz

Le directeur du théâtre de Saint-Denis, qui a adapté cet été Les Frères Karamazov de Dostoïevski, nourrit une telle passion pour la littérature et le théâtre russes qu'il est parti diriger l'une des grandes troupes de Saint-Petersbourg, l'Alexandrinski. C’est avec Kroum, un texte de l’auteur israélien Hanokh Levin, que Jean Bellorini se confronte à l’âme russe dans un spectacle créé à Saint-Pétersbourg le 8 décembre dernier.

Anne Charrier

par François Varlin

La pièce, tirée d’un succès de librairie de 2016, a été un des formidables triomphes de l’édition 2017 du OFF d’Avignon. C’est à la Pépinière Théâtre que l’on pourra dès le 18 janvier applaudir la solaire Anne Charrier dans En attendant Bojangles. Une “très belle histoire d’amour terrible”, confie-t-elle…

voir également

Art'Pi! Maxim Fomitchev
canada · préhistoire · isabelle carré · les amours inutiles · gustave nicolas hennequin · marie heurtin
#8
2014-10
0 €
La Terrasse Turbulente humanité
nicolas liautard · isabelle lafon · corine miret · chloé dabert · justine wojtyniak · jean-claude falet
#253
2017-04
0 €
rone · oldelaf · guillaume long · bharati · louise vignaud · beatrice rana
#58
2018-01
1,59 €