Numéro 26

Employés du mois

- Trevor Snapp est un photographe indépendant qui vit dans l’est de l’Afrique et possède une capacité avérée à pouvoir se sortir de n’importe quelle situation dangereuse. On a commencé à s’intéresser à lui lorsqu’il nous a parlé d’un groupe isolé de guerriers sud-soudanais se nourrissant de sang de vache, qu’ils boivent avec de très grandes pailles. - Thomas Canu est arrivé il y a bientôt deux mois et il est tellement mystérieux qu’on ne sait pas ce qu’il fait de sa vie – à part répondre « oui », « non » ou « je dois en parler à notre music editor » aux gens qui lui demandent des partenariats.

L’espace est peuplé par tous ces trucs étranges qu’on met en orbite

Les nouveaux libyens

illustrations: Trevor Snapp

Dans la merde jusqu’aux genoux avec les improbables rebelles de Benghazi.

Yves Boisset

by Virgile Iscan · illustrations: Estelle Hanania

Jean-Claude Dreyfus était boucher dans Radio Corbeau. Le film qui a fait connaître Gaspar Noé n’est autre qu’un remake inavoué de Dupont Lajoie. Le Prix du danger est une charge visionnaire démontant les rouages de la télé-réalité. En gros, si on lui adjoint Spike Lee, Yves Boisset a mine de rien esquissé le paysage audiovisuel français des années 1990-2000. Pratiquant le cinéma à la manière du journalisme d’investigation, il est le premier cinéaste français à avoir évoqué la guerre d’Algérie.

L’ennemi de la tyrannie

by Bill Bryson · illustrations: Jason Henry

Stetson Kennedy est probablement l’homme le plus tenace que notre planète ait enfanté. Au cours de sa carrière, il a été tour à tour auteur, militant, folkloriste, journaliste, écolo et poète. Il est également le premier homme à avoir infiltré et exposé le Ku Klux Klan. Son travail a requis un courage qui appartient désormais à une période révolue – un temps qui a connu des gens au cerveau et aux couilles si énormes qu’il leur était impossible de ne rien faire devant des Noirs qui se faisaient pendre aux arbres et des pauvres qui se nourrissaient de terre.

Sortie DVD - Belle épine

Si j’avais été le tuteur de Rebecca Zlotowski à la fémis à la place de Lodge Kerrigan, voilà ce que je lui aurais dit : « Rebecca, vouloir faire un mash-up de Two Lane Blacktop, d’Akira et du cinéma de Cronenberg, ça défonce. Faut absolument pas que tu te perdes dans les emprunts poseurs et superficiels qui feront tomber Belle Épine dans la catégorie “film de règles” pour rejoindre ta copine Céline Sciamma. Tout le monde s’en fout que tu sois feuj. Si tu veux faire un cinéma de pathos, trouve-toi un autre sujet.