Gaston

Gaston Lagaffe

par Didier Pasamonik

Sous le sceau de la fiction

Timothé Le Boucher, tout en délicatesse

par Julie Bordenave

Livre Paris 2018 accueille un nouveau petit prodige : Timothé Le Boucher, dont le récent Ces jours qui disparaissent a bousculé la sphère bédéphile. Rendez-vous le 17 mars à midi sur la scène pour évoquer « La BD dont tout le monde parle ».

Le jour de la transférance

par Thierry Lemaire

Fans d’anticipation et de mondes parallèles, plongez sans hésitation dans Oblivion Song de Robert Kirkman et Lorenzo de Felici. Et vous saurez pourquoi il ne faut pas sauver les gens malgré eux, même s’ils sont prisonniers d’une dimension débordant d’une faune extraterrestre sanguinaire. Une rencontre avec Lorenzo de Felici est organisée à Livre Paris le 18 mars à 17h.

La mécanique des sorts

par Alex Métais

L’Atelier des sorciers de Kamome Shirahama mélange avec félicité absolument tous les bons ingrédients d’une aventure fantastique tout public bien léchée. La mangaka est invitée au salon Livre Paris 2018 dans le cadre d’une « entrevue dessinée », le 18 mars à 12h30 sur la Scène BD-Comics-Manga.

Jonas Fink

par Jean-Laurent Truc

On sait enfin ce qu’est devenu Jonas Fink, héros mythique de l’univers de Vittorio Giardino et qui aura mis plus de 20 ans pour nous dévoiler son destin. Le Libraire de Prague, dernier titre de la saga, est sorti. Vittorio Giardino avait même fait pour l’occasion le déplacement jusqu’à Angoulême, ce qui a permis d’en savoir plus, non seulement sur Fink, mais aussi sur un certain Max Fridman.

Bots

par Boris Henry

Les robots au centre de Bots permettent de parler de l’humain, de son organisation sociale comme de ses travers. Si l’idée n’est pas des plus originales, son développement est efficace et tout à fait réjouissant.

Trente ans, mode d’emploi

par Boris Henry

Ça fait quoi d’avoir 30 ans ? Laurent Bonneau et ses proches amis se frottent à cette question. Il en résulte une chronique sincère, douce et bienveillante, touchante et passionnante.

Ersin Karabulut

par Thierry Lemaire

Ersin Karabulut est un des fers de lance du 9e art turc. Avec Contes ordinaires d’une société résignée, il décrit et décrypte avec humour le quotidien de son pays. Mais pas seulement.

Les Amazones de Rossi découvrent l’amour

par Jean-Laurent Truc

Elles sont un mythe, un fantasme, les Amazones. Guerrières et cavalières, belles et à demi-nue, archers aux flèches mortelles, elles vivent en Grèce dans l’Antiquité. C’est l’option choisie par Géraldine Bindi, qui signe le copieux et mouvementé scénario du Coeur des Amazones. Christian Rossi en a dessiné les 160 pages d’un trait fort, d’un réalisme tel que l’on est emporté par la chevauchée sauvage de ces femmes qui ont fait le choix d’une société où les hommes comptent (presque) pour du beurre.

Cavalerie rouge

par John Molodoy

Un classique de la littérature russe adapté en BD par un amoureux de l’Histoire, une époque racontée avec virtuosité à travers un recueil de nouvelles…

voir également

Artpassions Markus Raetz
jacques chessex · claude monet · hugo pratt · markus raetz · joan miró · philip trager
#26
2011-06
2 €
storm · hugo pratt · ernie pike · daniel ceppi · sam pezzo · charitas
#27
1980-05
0 €
grimaldi forum · hugo pratt · musée des confluences · chaumet · musée de l’illustration jeunesse · un t-rex à paris
#42
2018-08
1,90 €