Culture, tendances & lifestyle

Mon petit Rahan

par Emmanuel Abela

Chronique - Je ne saurais plus dire si c’était dans Pif Gadget, mais j’ai le souvenir précis de ma première rencontre avec le personnage de Rahan. Dans Le Territoire des ombres, le « fils des âges farouches » est poursuivi par des adorateurs de la mort qui exhibent des crânes lumineux et qui, pense-t-il, cherchent à l’entraîner à leur suite. Quand on a huit ou neuf ans, ce récit qui pose la question du passage vers l’au-delà, de la vie, de la mort, de la réalité tangible et des croyances, tranche avec d’autres lectures.

Mon Iphone, mon amour

par Agnès Boukri

J’ai décidé vendredi dernier d’éteindre mon téléphone portable pour le week-end. Une sorte de cure de désintoxication, qui a duré trente minutes. Ben oui, j’avais oublié de regarder la météo et en rallumant j’avais un message de Tom Cat (le chat qui répète tout ce que vous dites) qui me demandait de ne pas l’oublier (miss me ?). On ne risque pas de l’oublier, il est tellement relou avec ses gros yeux bleus qui clignotent et ses bâillements d’ennui. C’est très culpabilisant. Bref, j’avais bien fait de rallumer mon Iphone - mon Amour.

Pizza & Strip-tease

par Fouzi Louahem

Chronique - ou on peut, à Strasbourg, se faire livrer une pizza quatre fromages pour cinq accompagnée d’une strip-teaseuse…

Strasbourg vu par

par Caroline Lévy · visuels: Nathalie Savey, Christophe Urbain

David Cascaro, Véronique Schoeny, Jean-Louis Bouchez, Yasmina Khouaidjia, Jean-Dominique Marco, Franck Meunier, Frédéric Cronenberger. Ils vivent, travaillent, créent, sortent à Strasbourg. Les hommes et les femmes qui font vibrer la ville nous font découvrir leur lieur préféré.

La ville moderne

par Sylvia Dubost

Architecture - À l'occasion des journées de l'architecture, Zut! a demandé à Yves Ayrault, ancien directeur de l'école d'architecture et membre actif des JA, de sélectionner et de commenter une dizaine d'ouvrage strasbourgeois. Visite 100% subjective dans le bâti contemporain de la ville, que ses habitants ont parfois du mal à comprendre et à aimer.

La troupe est de permanence

par Sylvia Dubost · visuels: Pascal Bastien

Théâtre - L’équipe de comédiens permanents du Théâtre National de Strasbourg s'agrandit. Ils sont désormais sept, autour de la directrice Julie Brochen, à se partager les rôles sur le plateau et dans la vie culturelle de la cité. Entre ceux qui arrivent et ceux qui les accueillent, regards croisés sur la troupe, son quotidien, ses missions et sa rentrée.

Les nouvelles lignes

par Cécile Becker, Emmanuel Abela · visuels: Nathalie Savey

Galerie d'Art - Depuis une dizaine d'années, on constate un nouvel essor des galeries d'Art à Strasbourg. Aux lieux historiques, en place depuis les années 80 et 90, se sont rajoutés des espaces qui affirment eux aussi des lignes audacieux, un relationnel fort et une passion réelle pour le métier. Un tour d'horizon avec les galeristes les plus influents.

Louise Bourgoin, Pio Marmaï et Rémi Bezançon : les sales gosses

par Louise Laclautre · visuels: Pascal Bastien

Cinéma - Les plus avisés se souviennent que Le premier jour du reste de ta vie, l’énorme succès de Rémi Bezançon, se terminait par un test de grossesse… Qui annonçait finalement son nouveau film, Un heureux événement, avec Louise Bourgoin et notre vedette strasbourgeoise Pio Marmaï en jeunes parents dépassés par les événements. Une représentation de la maternité très picturale, émouvante mais aussi très cocasse !

Bertrand Bonello : l’incompris

par Fabien Texier · visuels: Pascal Bastien

Cinéma - Oublions Laure Adler qui se pââââme devant ses films, oublions la critique qui se masturbe en un, deux ou trois feuillets (ââââhh). Bonello correspond en tous points à ses films : subtil mais direct, marginal mais simple.

Valérie Donzelli : la réalisatrice et la mère

par Emmanuel Abela · visuels: Pascal Bastien

Cinéma - La guerre est déclarée a marqué cette année cinéma en France. Révélation au printemps au festival de Cannes, choc public à la fin de l’été, l’onde se propage tout au long de cet automne : il y a forcément le combat d’un couple contre la maladie de son enfant, mais au-delà, il y a une manière différente de penser sa relation au film, d’où un traitement visuel éclaté.

Maïwenn : la polissonne

par Cécile Becker · visuels: Eric Antoine

Cinéma - De la jeune réalisatrice armée d’une caméra dans Le Bal des actrices à la femme assurée montant les marches du festival de Cannes en robe bleue électrique, Maïwenn est restée la même. Dans Polisse, elle reprend le genre docu-fiction et les images qui tremblent pour capter des instants uniques.

Frédéric Beigbeder & Simin Liberati : les dandys

par Nicolas Léger · visuels: Henri Walliser

Littérature - Accompagné de Simon Liberati, auteur de Jayne Mansfield 1967, Frédéric Beigbeder vient présenter son essai, Premier bilan après l’apocalypse. Cette anthologie nous fait découvrir un lecteur amoureux, capricieux et enfantin.

Anna Calvi : l’enchanteresse

par Cécile Becker · visuels: Chloé Fournier

Album - Anna Calvi se fait attendre. Il est 18 heures et toujours aucun signe du tour bus tombé en panne entre Clermont-Ferrand et Strasbourg. Déjà, quelques fans font le pied de grue. Aussi, quand un petit bus couleur aubergine s’avance vers La Laiterie le soulagement est général. Anna Calvi, petite et frêle, sort, capuche sur la tête, et s’avance vers les loges d’un air timide. Tout juste le temps de souligner ses yeux de noir et là voilà disponible et fraîche pour une belle interview.

voir également

Grand Seigneur Joyeuses dindes !
françois-xavier demaison · joey starr · julian bugier · fabrice éboué · frédéric beigbeder · cincinnati
#13
2018-12
6,90 €
Les Fiches du Cinéma Habemus Papam
nanni moretti · valérie donzelli · dominique abel · john requa · steven quale · franck mancuso
#2013
2011-09
3 €
Berlin Poche Numéro 39
syrie · moebius · valérie donzelli · christoph hagel · pâques · guggenheim foundation
#39
2012-04
1 €