Numéro 3

Equilibre postural des Hominidés d’Algérie et du Maghreb et leurs relations architecturales cranio-faciales avec les populations

By Djillali Hadjouis

Longtemps les paléoanthropologues et les paléontologues se sont intéressés surtout aux seuls fossiles humains les plus anciens, eu égard à leur originalité et à leur caractère quasi-sacré du fossile rare, tout en méconnaissant la grande variabilité architecturale contemporaine. J’entends par variabilité, y compris l’anomalie qui siège au niveau du crâne, de l’occlusion et de l’équilibre postural bipède.

Regards sur une région préhistorique méconnue des confins du nord-ouest saharien

By Robert Vernet

« Confins » : limites d’un pays, d’un territoire ; parties d’un territoire situées à son extrême limite et à la frontière d’un autre ; limite indécise entre deux territoires…

Petits thermes de Sétif et jeux de l’amphithéâtre

By Jean-Pierre Laporte

« Au mois d'octobre 1872, le Service des égouts de la ville de Sétif faisant des travaux dans une partie de la cité, les ouvriers mirent un beau jour à découvert, près des trottoirs de la grande place, une grande excavation. On y descendit, et à l'aide de torches1, on reconnut qu'il y avait là toute une série de salles ayant servi autrefois de thermes; quelques légers déblais mirent à découvert de charmantes mosaïques » (Cahen 1874, p. 301). Par lettre du 8 octobre, le préfet Desclozeaux signalait la découverte à Paul Meyer, secrétaire de l’Ecole des Chartes, qui informa les Antiquaires de France dès le 16 du même mois (Desclozeaux 1872, p. 144).

Le patrimoine hydraulique comme composante d’une identité

By Philippe Leveau

« Patrimonialiser » un bien consiste à lui donner un statut socio-culturel, juridique ou politique qui lui confère de nouvelles valeurs et en assure la conservation. Dans le domaine économique, devenu un objet de tourisme culturel, un monument ainsi traité pourra générer des revenus significatifs.

Histoire d’eaux pluviales

By Boulefaa el-Habib Tahari

D’Alger et d'ailleurs

Forts et fortins d’Alger la “Bien-gardée ” au début du XVIIe siècle

By Abd El Hadi Ben Mansour

Les XVIe et XVIIe siècles ont vu monter en puissance Alger. C’est à cette époque précisément qu’elle devint une des villes les plus peuplées de la Méditerranée, une mégapole de 120.000 à 150.000 habitants1, la digne capitale politique et administrative d’une région d’abord, puis celle d’un Etat qu’elle eut vite fait de conquérir : Djazâ’ir al-Gharb – al-Djazâ’ir. A cette époque-là, puissante plus que jamais peut-être dans son histoire, grâce à sa marine en particulier et entre autres raisons, Alger a tout, ou presque, investi en Méditerranée, drainant vers elle hommes et biens du monde entier.

El Kherqa ou la fibre de l’investiture

By Radia Drici

La broderie est un art d'embellissement, une ornementation qui ne tient qu'à un fil et qui a fait ses preuves depuis les temps les plus reculés. Dès la plus haute Antiquité, en Grèce, Homère1 dans son Odyssée, cite des ouvrages brodés représentant les combats entre les Grecs et les Troyens ; dans la mythologie gréco-romaine, la célèbre légende « d'Athéna et Arachné » fait le récit d’un concours pour la réalisation d'un tissage en broderie (Dictionnaire des mythologies, 1997, p. 18).

Les industries préhistoriques des amas coquilliers de Tarfaya

By Alain Rodrigue

Maroc saharien atlantique

L’abri de l’oryctérope en Immidir

By Jean-Louis Bernezat

Cet abri sous roche1 se trouve rive droite de l’oued Asrar, un oued de l’Adrar Haggaren (La Montagne rouge), une région placée entre les tassili d’Eberer, à l’est, et d’Ahelakan, à l’ouest. Orienté au sud, l’abri se trouve à l’altitude de 1026 m et a pour dimensions 10 m de longueur, 7 m de profondeur et, à l’entrée, 2 m de hauteur.

Canons de la Citadelle d’Alger (Casbah)

By Arezki Boukhenouf, Laid Kerkache

Depuis toujours, l’homme s’est attaché à la protection de son foyer contre toute espèce de danger. Il a utilisé divers moyens pour sa défense, depuis la pierre, les bâtons de bois, la hache, etc... Peu à peu, il a inventé le système de l’arc puis le principe de la fronde. Ces inventions lui ont permis de mettre au point les armes d’attaque comme les sabres et les catapultes qui sont attestés dès 350 av. J.-C. (Hanaoui 2003, p. 268) et qui se développeront pendant la période antique à travers l’usage des lances de feux d’artifice.

L’aqueduc de Aïn Zeboudja

By Farida Benouis

Une restauration en deux temps

Chronique du patrimoine déplacé

By Roger Hanoune

Une tuile de Lambèse dans le Pas-de-Calais (France)

related issues

L'impossible Numéro 13
syrie · istanbul · alger · économie politique · manif pour tous · christophe ayad
#13
2013-07
3 €
londres · charles de gaulle · alger · verdun · cabinet reynaud · philippe pétain
#1
1967-12
0 €
algérie · kabylie · oas · barbouzes · casbah · harkis
#109
1992-05
0 €