portrait en basses lumières

Les aventures d’une femme photographe du XXe siècle

By Yann Garret · Illustrations: Amory Clay

Soixante-quinze ans de la vie d’une photographe au coeur des soubresauts du monde, c’est ce que raconte dans son dernier roman l’écrivain britannique William Boyd. Des mémoires imaginaires où, de Lee Miller à Diane Arbus, de Madame d’Ora à Françoise Demulder, résonnent le souvenir et l’héritage de ces femmes photographes, pionnières, expérimentatrices, exploratrices et émancipatrices.

Algorithme and blues

By Philippe Durand

Philipp Schmitt a plein d’idées. Sa dernière s’appelle Camera Restrica. C’est un appareil photo qui fait tourner des algorithmes, tout comme ceux qui détectent les sourires pour ne déclencher qu’à ce moment-là.

Les couleurs électriques de la nuit congolaise

By Julien Bolle

Osvalde Lewat a choisi la nuit pour partir à la rencontre des Congolais. Se jouant des faibles lumières ambiantes, elle s’est plongée dans un univers parallèle aux contours incertains, pour mieux révéler l’âme et le coeur de ce pays, entre poème visuel et reportage. Une expérience sensorielle partagée en images.

L’intimité fantasmée des stripteaseuses

By Julien Bolle

C’est en découvrant la lumière tamisée d’une loge vétuste que Martial Lenoir a eu l’idée de cette série, mettant en scène les effeuilleuses d’un temps fantasmé. Et ses images à l’érotisme subtil doivent autant aux modèles eux-mêmes qu’à l’ambiance suggestive de cette pièce. Le photographe explique comment il a fait d’une contrainte un atout, d’un lieu peu éclairé un espace de liberté.

Retour sur l’oeuvre d’une pionnière du clair-obscur

By Julien Bolle · Illustrations: Julia Margaret Cameron

Pas évident, au milieu des années 1860, de travailler en basses lumières ! La sensibilité du collodion humide plafonne alors à… 1 ISO. Julia Margaret Cameron opte pourtant pour les subtilités du clair-obscur, se jouant de la pénombre des intérieurs londoniens. En retournant le manque de lumière à son avantage, elle fait définitivement entrer l’art dans la photographie.

La lumière, révélateur d’un monde intérieur

Illustrations: Vincent Gouriou

Portraitiste reconnu, Vincent Gouriou s’intéresse aux anonymes de tous horizons, dont il sublime la singularité dans des compositions très picturales, baignées d’une lumière crépusculaire. Comme si le climat de Brest, où il réside, avait déteint sur ses images à la douce mélancolie. Il nous explique ici comment il obtient cette ambiance très particulière, que ce soit en extérieur ou en intérieur.

Le cahier argentique, spécial couleur

By Philippe Bachelie, Renaud Marot

J'ai vu récemment deux belles expositions en couleur, très différentes mais tout autant stimulantes, de deux photographes de l’agence Magnum, Alec Soth et Ernst Haas (après la mort de Haas, ses héritiers ont confié la gestion de ses images à Getty en 1996).

Série noire pour smartphone

By Yann Garret · Illustrations: Raynal Pellicer

Comme en écho de notre dossier sur le portrait en basses lumières, la série qu’est venu nous présenter le documentariste Raynal Pellicer nous a intrigués et séduits. Par la simplicité du dispositif : chaque sujet est acteur de son portrait, et s’extirpe de l’obscurité grâce au modeste dispositif d’éclairage qu’il a choisi. Par le matériel utilisé : toutes les prises de vue sont effectuées au moyen d’un smartphone, le Panasonic Lumix CM1, dont le capteur 1 pouce excelle dans la restitution de ces clairs-obscurs pleins de mystère.

Etoiles des toiles

By Renaud Marot · Illustrations: Michel Larreguy

Les arachnides tiennent une place à part dans la grande famille des arthropodes, un peu comme les céphalopodes chez les mollusques… Est-ce, chez les unes comme chez les autres, leurs pattes surnuméraires qui en font des animaux à la fois fascinants et parfois terrorisants ?

Capa en couleur

Associé à la ville de Tours, le Jeu de Paume s’attache à faire découvrir des archives inédites ou méconnues de photographes du XXe siècle. Le Château de Tours consacre ainsi une exposition à un pan de l’oeuvre de Robert Capa ignorée par le grand public : la couleur. Une très belle découverte…

Le coeur à l’ouvrage

Illustrations: Dulce Pinzon, Olivier Jobard, Catherine Leutenegger, Olivia Gay

Si le travail, c’est la santé, alors nos sociétés ont du souci à se faire, vu le paysage économique et social actuel. Mais sur ce sujet souvent complexe à appréhender, la photographie à son mot à dire, comme le montre la programmation foisonnante du festival Pluie d’Images qui se tient à Brest en ce début d’année.

Un témoin du siècle

Publié à l’occasion de la grande rétrospective Bruno Barbey qui se tient à la Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 17 janvier prochain, ce très beau catalogue vient célébrer 55 ans de carrière du photographe de Magnum. Une belle leçon de photojournalisme.

Leica SL l’hybride à l’oeil de lynx

By Renaud Marot

Chez Leica depuis quelque temps, on aime bien faire le grand écart entre une tradition de visée télémétrique qui va souffler ses 61 bougies (incarnée par les modèles M) et des hybrides avant-gardistes. On a connu le T entièrement tactile, voici le SL, un hybride 24 MP aussi massif qu’épuré…

related issues

hawaï · lucy · sciences de la terre · pierres de construction · trias · arachnides
#14
2014-12
5 €