Numéro 27

Compétences humaines

By Dominique Grimaud

"I only do what we love with people we love". C'est le slogan de Gabriel Ibos, Olivier Manchion et Vaula Kala du label Spalax Music. Et, au regard de leur catalogue, on veut bien les croire. Quel label peut s'enorgueillir d'avoir des références telles: "Camembert Electrique", "I'm Around About Midnight", "Allez Teì'a", "In Den Gärten Pharos", "Schwingungen", "Malesch", etc.?

L’étoile du pelliculaire...

By Pascal Comelade

... au front du mickeymousing harmolodique.

Oeuvre vs Impro ?

By Michel Chion

Cher Dominique, on se connaît depuis longtemps, même si on ne s'est vu qu'une seule fois, à Vandoeuvre, mais ta "lettre ouverte à personne en particulier", dans R&C n°26, a éveillé des échos chez moi; ceci n'est donc ni une réponse, encore moins une critique, voire une récupération de ton texte - simplement un écho personnel.

Tony Conrad

By Thierry Delles, Jérôme Noetinger

Avec La Monte Young, John Cae, Marian Zazeela et Angus MacLise, il fonda le Theater of Eternal Music (il joue du violon), expérience collective qui marque les débuts du minimalisme. En 1966, il déclenche Tepilepsie générale avec son film "The Flicker" (alternance de photogrammes noirs et de photogrammes blancs). En 197Z, il enregistre avec Faust. Aujourd'hui, grâce à l'action du label Table of The Elements, on redécouvre (ou bien on découvre) ce travail de précurseur... et aussi son actualité.

Ulan Bator

By Dino, Manu Holtenbach, Albert Durand

D'entrée, avec un tel nom dégroupe, les multiinstrumentistes Amaury Cambuzat, Olivier Manchlon et Franck Lantignac ont frappé fort. Il fallu ensuite que le premier album, paru l'an dernier, ne déçût pas la gourmandise de notre imaginaire vagabond mais délicat. Plébiscite général. Le propos était parfaitement maîtrisé. Dans un rock français actuellement en fermentation et, pour quelques-uns, sans trop d’œillères, ULAN BATOR est certainement un de ceux qui ouvre au plus large et laisse éclater un possible prometteur. Détendu car sachant improviser ou interpréter le disque à la scène, c'est selon, ULAN BATOR est en passe de s'installer durablement dans ce qui compte de musicalement intéressant. Rencontre avant la sortie d'un nouveau disque.

Jean-Marc Montera

By Dino, Jérôme Noetinger

Jean-Marc Montera est né en 1955 à Marseille, il y vit et y travaille encore aujourd'hui, au sein du GRIM (Groupe de Recherche et d'Improvisations Musicales), seul maître à bord. Il joue régulièrement en trio avec Paul Lovens et Floros Floridis, au sein du quintet FDTC qu'il a fondé en 1993, en duo avec Fred Frith... et collabore avec plaisir avec l'image, le théâtre, la peinture...

De la longueur des robes, du soleil et de l’arithmétique en musique : Setsuko Chiba

By Laurent Jullier

Un nombre grandissant de personnes pense que les Japonais sont des employés sérieux et zélés, vouant un culte à l'entreprise où ils travaillent, mais qu'au sortir des bureaux, systématiquement, ils s'imbibent de saké chaud avant de rentrer chez eux pour contempler leur collection de poupées anatomiquement correctes et de choisir celle à qui ils infligeront des choses peu avouables. Ce n'est pas Setsuko Chiba qui apportera un démenti féminin à ce modèle clivé, car sous des dehors graciles d'Emily Brontë de l'asphalte -et ainsi qu'on l'a déjà mentionné dans RS.C n°Z4 à l'occasion de son duo avec Hoppy Kamiyama- la demoiselle écrit volontiers des horreurs où il est question de goules langoureuses et d'amants qui pourraient s'attirer la fameuse remarque d'Herbert West le Réanimateur: "Bon sang, il n'était pas tout à fait assez frais!". En attendant le CD-ROM "A crimson fish" et le deuxième opus de ses aventures en compagnie d'Hoppy ("E.S.P. ", enregistré à Tokyo fìn décembre), quelques nouvelles de l’évanescente pouâtesse de l'internationale souterraine -où l'on apprend entre autres que la gendarmerie française n 'est peut-être qu 'une bande d'esthètes fleur-bleue et que Jean- François Pauvros a décidément l’ouïe très fine

Peter Stubley & Internet

By Le Quan Ninh

L'Internet est, comme son nom l'indique un réseau de réseaux ou encore un inter-réseaux (net = network = réseau). C'est le plus grand réseau informatique du monde, reliant des dizaines de milliers de réseaux locaux dont le nombre croît de manière extraordinaire chaque année. Il est aujourd'hui impossible de dénombrer le nombre de machines connectées ni a fortiori le volume d'informations qui transitent sur ces réseaux. Dans l'Internet, chaque ordinateur pouvant accéder virtuellement à n 'importe quel autre ordinateur dans le monde, des centaines de milliers d'individus s'envoient chaque jour des messages, s'échangent des informations et des fichiers, consultent des bases de données de toutes tailles, discutent sur des sujets précis ou généraux, etc. Instrument de recherche pour les uns, manière de briser l'isolement ou de s'amuser pour les autres et bientôt (déjà?) formidable outil à faire de l'argent, l'Internet fonctionne aujourd'hui à plein régime et préfigure ce que seront les autoroutes de l'information à haut débit de demain.

related issues

jean-marc montera · mahn kloix · $kunk dog · michèle sylvander · festival laterna magica · badaboum théâtre
#309
2012-11
0 €
Ventilo Hardtimes
jean-marc montera · sabine weiss · théâtre du merlan · patrick mennucci · florence louise petetin · michel motré
#271
2010-11
0 €
bernard plossu · jean-marc montera · gian carlo menotti · françois cervantes · association teckné · exposition plossu
#256
2010-03
0 €